Se connecter S'abonner

Crypto criminalité : la Chine en tête de liste des activités illicites en dépit d’une baisse de la criminalité

En Chine, le nombre d’activités de blanchiment d’argent et d’escroquerie semble avoir diminué depuis le troisième trimestre 2019. Mais bizarrement, cela n’impacte pas l’actuel classement en matière de criminalité numérique. La Chine reste toujours au premier rang.

Hackers

Chine, un repère de crypto escrocs ?

Un rapport de Chainalysis sur la crypto criminalité fait mention d’une somme astronomique ayant transité par les portefeuilles chinois entre avril 2019 et juin 2021. Et ça ne parle pas de millions, mais de milliards. Plus précisément, 2,2 milliards de dollars auraient été envoyés vers des personnes liées à des activités interdites pendant ce laps de temps.

Ce rapport baptisé « Crypto-monnaie et Chine » a également évoqué la somme de 2 milliards USD d’actifs numériques associés à des activités illégales telles que les actes de filoutage et les marchés du dark web. Paradoxalement, le volume de ces types de transactions a diminué, soit en termes de valeur brute soit après une comparaison avec les données des autres pays.

Chainalysisexpert en la matière, pointe du doigt les courtiers chinois qui ont naturellement contribué aux opérations de blanchiment d’argent pour le compte des personnes impliquées dans la criminalité basée sur les monnaies digitales. Sa récente publication évoque des pratiques abusives sévissant dans le pays du Soleil Levant.

Flambée de la chasse aux sorciers numériques

Les auteurs de ce rapport ont aussi mis en exergue les efforts entamés par le gouvernement central de la Chine. Rien que pendant le mois de juin, 1 100 arrestations ont pu avoir lieu. Toutes ont porté sur des activités de blanchiment d’argent basé sur les actifs crypto. Preuve que ce n’est pas la volonté qui manque chez les dirigeants chinois.

Ces arrestations, impacteront-elles ces pratiques ? En tous les cas, les autorités en place attendent de voir si les transferts de fonds illicites vers les entreprises de crypto monnaie basées en Chine et les commerçants OTC enregistreront une baisse.

Toutefois, Chainalysis déploie une autre manière d’interpréter ces faits. Le statut de la Chine en tant que future superpuissance mondiale de la crypto en pâtira si elle continue de comprimer les monnaies digitales décentralisées traditionnelles. Laraison de cette attitude est connue de tout le monde.

A noter que le rapport en question a fait mention de l’hostilité constante du pays envers les actifs crypto décentralisés. Lesquels entraveraient ses plans d’adoption généralisée du yuan numérique.

Plus d’actions
Partagez

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo