NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

En Israël, le Régulateur Est Ravi de Considérer Bitcoin (BTC) comme une Monnaie

Bitcoin (BTC) n’a pas fini de dévoiler tous ses secrets. Satoshi Nakamoto lui-même, n’a peut-être pas prévu certaines des évolutions actuelles de son bébé. Les États, eux, doivent désormais se positionner en faveur ou contre les cryptomonnaies en général. Bitcoin et ses alliés bénéficient quand même d’alliés de poids.

Bitcoin est un paradis fiscal en Israël

Bitcoin et les altcoins gagnent du terrain mais, on ne connait toujours pas la vraie nature de Bitcoin : est-ce une monnaie, un actif ?

En Israël, 4 membres de la Knesset, MK Oded Forer, Yevgeny Soba, Yulia Malinovsky et Alex Kushnir, ont proposé un amendement à la loi fiscale existante pour que les cryptomonnaies soient considérées comme une monnaie et ne soient donc pas soumises à l’impôt sur la plus-value.

La politique fiscale actuelle impose en effet une taxation de 25% lors de la conversion des tokens en monnaie fiat ; ce taux est de 15% pour les prêteurs à court terme.

La proposition de modification explique que la règlementation actuelle est inadaptée à la réalité existante ; les cryptomonnaies sont présentées comme un moteur de croissance qui permet à l’industrie des hautes technologies israélienne de se développer.

Si la proposition est adoptée, les cryptomonnaies seront taxées à un taux bien plus bas.

Actuellement, les individus ayant un revenu inférieur à 75 720 INS – environ 21 000 USD – sont imposés à la hauteur de 10%.

Les cryptos ont été inventées pour la COVID-19

MK Forer estime que le gouvernement devrait considérer la technologie blockchain comme une solution pour les paiements numériques, en particulier dans ce contexte de pandémie.

La Knesset a approuvé dernièrement de nouvelles mesures de restrictions, alors que près de 7 000 personnes aient été testées positives à la Covid-19 en Israël en l’espace de 24 heures.

Le spectre d’un second confinement mondial continue de peser sur la performance des marchés financiers.

En cas d’une seconde vague confirmée par les gouvernements, les cryptos auront l’occasion de briller ou de décevoir, en tant que couverture contre un autre krach des marchés.

La position d’Israël influencera certainement la position du parlement US sur les cryptomonnaies. Ces dernières sont bien parties pour gagner la guerre politique au sein des Pays du Nord. On pourrait bientôt assister à une pandémie de régulation en faveur de Bitcoin et des altcoins. Une seconde vague de COVID-19 elle, dévoilerait les forces et les faiblesses des fiats, des actifs traditionnels et des cryptomonnaies.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo