Se connecter S'abonner

Escroquerie Bitcoin : Vague d’arrestation en Thaïlande

La destination préférée des crypto-scammeurs : C’est une image dont la Thaïlande se serait bien passée. 

Le 2 décembre 2019, des agents de l’immigration thaïlandaise effectuent une descente dans les locaux du Galaxy Place pour démanteler un centre d’appel vendant des Bitcoins (BTC) à un prix gonflé, à des investisseurs chinois. 24 ressortissants chinois employés par le centre d’appel ont été arrêtés. Le cerveau de l’escroquerie est toujours en liberté.

Qui veut du BTC, il est frais mon BTC !

La police thaïlandaise a arrêté 24 ressortissants chinois suspectés d’être impliqués dans une arnaque au Bitcoin. 61 laptops, 424 téléphones portables et plusieurs routeurs ont été saisis lors de la descente.

Conférence de presse de la police thaïlandaise suite à l'interpellation de 24 chinois pour arnaque au Bitcoin
Conférence de presse de la police thaïlandaise

Ces immigrés chinois travaillaient dans un call center qui vendait des Bitcoins à des investisseurs chinois à un prix gonflé.  Les scammeurs avaient pour objectif de soutirer 5 millions de baht, soit environ 105 000 USD, aux victimes qu’ils “pêchaient” dans  des chat rooms.

Les employés arrêtés n’étaient pas en possession de leur passeport. Ils devaient le remettre à leur “chef” à leur arrivée. Ce dernier attirait les travailleurs chinois en Thaïlande, en leur promettant un contrat de travail de 3 mois à raison de 710 USD par mois, gîte et couverts à la charge de l’employeur.

Le cerveau de l’opération a réussi à échapper à la police pour le moment. Est-il retourné au pays de « Big Jinping », bien qu’en réalité, la Chine soit loin d’être le “paradis” des cryptos en général et du BTC en particulier ?

La Thaïlande : Foyer des escroqueries au Bitcoin ?

Sebsastien Greenwood, Co-Fondateur de Onecoin, s’était enfui en Thaïlande avant d’être extradé aux Etats-Unis par le FBI en novembre 2018.

La même année, des crypto-scammeurs thaïlandais ont escroqué un investisseur finlandais pour plus de 5 500 BTC d’une valeur de 24 000 000 USD à l’époque.

En novembre 2019, un Suédois de 45 ans s’est fait extrader de Thaïlande et fait face à des accusations de crypto-scam pour un montant de 11 000 000 USD.

La Thaïlande a pourtant mis en place des lois encadrant la crypto-industrie. Cependant, les “charmes” du pays ne semblent pas qu’attirer des touristes ou des digital nomads honnêtes, ils semblent également faire leurs effets sur des crypto-scammeurs venant des 4 coins du globe.

Alors que la Thaïlande veut adapter ses lois pour être compétitive dans le monde du Bitcoin, cette énième arrestation de crypto-scammeurs étrangers dans le pays, (re-)pose le problème de l’équilibre entre des lois suffisamment dissuasives pour les criminels et un cadre légal attrayant pour les investisseurs. 

Plus d’actions
Partagez

( Rédacteur )

Crypto-enthousiaste de la deuxième heure, rien n’a plus d’importance à mes yeux que d’accompagner l’adoption globale et la démocratisation des trésors que nous propose la blockchain.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo