Fake news sur Bitcoin (BTC)

ven 24 Sep 2021 ▪ 17h00 ▪ 3 min de lecture - par Thomas Poirier

Bloomberg, l’édition anti-bitcoin de l’ère pré-Internet, a publié de fausses “nouvelles de dernière heure” sur la chute du Bitcoin (BTC) de 2 000 dollars (de 45 000 à 43 000 dollars). 

Comme le rapporte Trustnodes.com, Bloomberg a déclaré, sans lier à une source, que “la banque centrale chinoise affirme que toutes les transactions liées à la cryptomonnaie sont illégales”. 

Ce sont les fausses nouvelles. Ce que la banque centrale de la Chine a dit n’est qu’une répétition de ce qu’elle avait dit en 2017.  Dans la publication datée du 15 septembre, PBOC a déclaré:

“Les activités commerciales liées à la monnaie virtuelle sont des activités financières illégales. Les opérations d’échange entre monnaies légales et monnaies virtuelles, l’achat et la vente de monnaies virtuelles en tant que contrepartie centrale, des services d’information intermédiaire et de tarification pour les transactions en monnaie virtuelle, financement par émission de tokens, opérations de dérivés en monnaie virtuelle, activités commerciales soupçonnées de vente illégale de tokens et de tickets, émission publique non autorisée de titres, exploitation illégale de contrats à terme, collectes de fonds illégales et d’autres activités financières illégales sont strictement interdites et punis par la loi. Ceux qui exercent des activités financières illégales qui constituent un crime doivent faire l’objet d’une enquête pour responsabilité criminelle conformément à la loi.”

C’est la position du gouvernement chinois depuis cinq ans et rien n’a changé sauf qu’ils disent que les personnes qui aident les entreprises étrangères qui fournissent des services crypto aux chinois peuvent faire l’objet d’une enquête. Encore une fois, pas étonnant. 

D’ailleurs, PBOC a imprimé près de 100 milliards de dollars cette semaine. 10 milliards de dollars juste aujourd’hui et 71 milliards de dollars de plus au cours des cinq derniers jours.

Pour détourner l’attention de cette dévaluation massive du CNY et dissuader les citoyens chinois de s’échapper vers l’espace des actifs d’une quantité fixe , comme le Bitcoin, ils se répètent dans l’espoir que Bloomberg déforme leurs mots au point de fausses nouvelles.

Bloomberg se plaignait de la sphère crypto “douteuse” où les faux communiqués de presse affectent son prix, et semble maintenant s’engager dans les activités douteuses lui-même.

Cependant, le gouvernement chinois devrait être un peu plus alerte sur les résidents échappant à la dévaluation au milieu de l’impression de masse d’argent  Mais ils ne peuvent rien faire, parce que le trading de Bitcoin peut être échangé en dehors de tout système bancaire, de sorte qu’il est impossible d’arrêter la transaction.

PBOC le reconnaît, en disant qu’en Chine le commerce crypto est en hausse. Comme on pouvait s’y attendre, cette impression d’argent peut être juste le début, parce que 20% du PIB de la Chine sur le marché immobilier se trouve en détresse.

A
A
Thomas Poirier

Je suis sûr que la blockchain et les cryptomonnaies représentent le futur, et je veux faire passer cette idée à tout le monde car plus il y aura de monde à croire aux cryptomonnaies, plus vite le futur arrivera.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 60 913,56 $ -1.21%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 3 903,35 $ 0.89%
DEFI (DEFIPERP) 12 256,90 $ 1.38%
MARKETS (ACWI) 103,63 $ 0.82%
GOLD (XAUUSD) 1 767,35 $ -1.56%
TECH (NDX) 15 146,92 $ 0.63%
CURRENCIES (EURUSD) 1,16 $ -0.01%
CURRENCIES (EURGBP) 0,842740 £ -0.59%
CRUDEOIL (USOIL) 82,47 $ 1.29%
IMM. US (REIT) 2 666,33 $ -0.01%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching d’une heure avec un expert. Remplissez le formulaire et notre expert vous contactera sous 24 heures.