Guerre chinoise contre les bourses cryptos : BitHumb nie la fermeture de ses bureaux de Shanghai

Dans une déclaration faite à The Block, le porte-parole de BitHump a formellement démenti les rumeurs de fermeture de leurs bureaux de Shanghai.

Sur fonds de psychodrame concernant Binance, pas un jour ne se passe sans que les médias locaux ne rapportent les bouleversements du secteur crypto dans le cadre de la nouvelle politique du gouvernement chinois d’inspecter les structures d’échange cryptographique.

Aucune interruption à Shanghai selon BiHump

BitHump a formellement démenti les informations publiées dans les médias. La presse chinoise a rapporté que les opérations de la bourse auraient été bouleversées par la décision de l’inspection du gouvernement de Shanghai.

À l’issue de la divulgation de ces informations, le porte-parole de BitHump a déclaré que des équipes de recherches et de développement technologique de la Blockchain sont bel et bien présentes à Shanghai. Elles sont pleinement investies dans des projets qui se poursuivaient donc sans aucune interruption. Il fait référence au développement du réseau BitHump Chain dont le lancement est prévu pour le premier trimestre de 2020.

Ce projet servira à vulgariser son réseau de chaînes natives. Selon Javier Sim, directeur général et cofondateur de BitHump, BitHump souhaite « réunir toutes les communautés de cryptographie sur une plateforme décentralisée et simple ». Selon lui, la clé du développement et de la prospérité de la Blockchain est l’unité.

Un retour sur les faits

Ifeng.com, un journal d’information chinois a rapporté que certains employés de BitHump avaient été envoyés  en « longues vacances ». La date de leur reprise de fonction n’avait pas été notifiée. Cette information est divulguée alors que des médias ont rapporté qu’un raid policier dans les bureaux chinois de Binance a eu lieu quelques jours plus tôt.

« Hasard de calendrier », il y a quelques jours, une enquête a été ordonnée par le Bureau de la réglementation financière des municipalités de Shanghai et le siège de la Banque populaire de Chine (PBoC) à Shanghai. Elle a été menée par les bureaux administratifs du district de Shanghai.  Elle portait sur les activités relatives aux cryptomonnaies à Shanghai et devait prendre fin avant le 22 novembre.

Conformément à l’ordre émis, toutes les sociétés actives dans la cryptomonnaie devraient alors être signalées au bureau de la réglementation et à la PBoC. À l’issue de l’inspection,  ces entreprises seraient obligées de stopper leurs activités.

Ifeng.com a aussi rapporté que l’accès IP du site officiel de BiHump a été interdit en Chine. Cette information a, elle aussi, été formellement démentie par le porte-parole de BitHump.

Pour l’heure, le dénouement de cette affaire demeure donc incertain. 

Plus d’actions
Partagez

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés