JEU CONCOURS : GAGNEZ UNE PS5, PLUS VOUS AVEZ DE POINTS PLUS VOUS AVEZ DE CHANCE DE GAGNER, CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Hong Kong: de nouvelles règles concernant l’investissement de fonds dans les crypto

La Securities and Futures Commission (SFC) de Hong Kong a publié une réglementation pour les gestionnaires de fonds investissant dans des “actifs virtuels”.

Dans une annonce faite le 4 octobre dernier, l’organisme de surveillance des marchés financiers a formalisé une structure mise en place en novembre de l’année dernière pour régir les fonds qui allouent plus de 10 % de leur portefeuille à des actifs virtuels.

La loi de 37 pages, qui entre en vigueur immédiatement, décrit les actifs virtuels comme des “représentations numériques de la valeur qui peuvent prendre la forme de jetons numériques”, comme les monnaies numériques, les jetons utilitaires ou les jetons garantis par des actifs ou des titres.

Elle couvre également toutes les autres marchandises virtuelles, les actifs de crypto ou autres actifs de même nature pour l’essentiel, qu’ils relèvent de la définition des “valeurs mobilières” ou des “contrats à terme” au sens de l’ordonnance en vigueur de l’agence.

Proche de la législation actuelle

En dehors de cela, le rapport est assez large, dans la mesure où il suit en grande partie la réglementation actuelle des gestionnaires de fonds agréés par la SFC en général.

Par exemple, les gestionnaires de fonds investissant dans des actifs cryptés doivent détenir au moins 3 millions de dollars de Hong Kong (382 000 $) de capitaux propres, ce qui équivaut au minimum requis pour les titulaires de licence de catégorie 9 de la SFC (gestion des actifs). Un responsable de la conformité indépendant doit être nommé et des procédures de conformité détaillées doivent être élaborées.

Les gestionnaires de fonds de cryptos doivent choisir un tiers dépositaire, les actifs du fonds et ceux du gestionnaire du fonds doivent être séparé. Les devises Fiat doivent également être conservées séparément dans une institution financière agréée à Hong Kong ou dans une juridiction approuvée par la CFS.

Le gestionnaire de fonds doit s’assurer, lorsqu’il choisit un dépositaire, que l’institution est capable de gérer les actifs virtuels et qu’elle comprend les concepts de base comme les portefeuilles. Si certaines conditions sont remplies, le CPF peut également autoriser l’auto-détention.

En termes de trading, la SFC exige des gestionnaires de fonds qu’ils effectuent une vérification approfondie des plateformes d’échanges de cryptos avant de les utiliser.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

Quand j’ai commencé dans les cryptos il y a 3 ans, il y avait plus de 95% d’hommes et encore très peu de femmes, bon ça n’a toujours pas beaucoup changé, mais les choses bougent et je suis fière de representer les femmes dans ce milieu très technique qui est passionnant et plein d’avenir.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo