A
A

IRAN : Nouvelle interdiction du minage des cryptomonnaies dans le pays

lun 03 Jan 2022 ▪ 20h00 ▪ 4 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

Le gouvernement iranien vient d’ordonner l’arrêt du minage de cryptomonnaies dans tout le pays pour préserver  la stabilité de l’approvisionnement électrique. Il craint notamment que l’énergie consommée par les mineurs surcharge le réseau électrique du pays et au point de provoquer des pénuries d’électricité. C’est la deuxième fois que le gouvernement interdit l’exploitation de cryptomonnaies cette année. Les détails dans la suite.

Crypto, Iran

Les mineurs clandestins consomment plus d’électricité que ceux officiellement reconnus

Directeur de la société publique iranienne de gestion du réseau électrique, Mostafa Rajabi Mashhadi a indiqué que l’interdiction durerait jusqu’au 6 mars 2022. Il estime ainsi que 200 mégawatts d’électricité seraient libérés pour d’autres usages grâce à cette interdiction.  M. Mashhadi a également laissé entendre que les autorités iraniennes intensifieraient la répression contre les mineurs de cryptomonnaies qui opèrent sans licence dans le pays. Ceux-ci consommeraient environ 600 mégawatts d’électricité, ce qui est largement supérieur à la consommation des mineurs officiellement reconnus.

L’abondance de gaz naturel en Iran a conduit à une électricité extrêmement bon marché rendant l’activité économiquement rentable dans le pays. Celui-ci est donc devenu une destination privilégiée pour les mineurs après leur départ forcé de la Chine. Dans le même temps, l’Iran a connu une série de pannes d’électricité qui a entrainé une augmentation des protestations contre le gouvernement. La nécessité de préserver le pouvoir et de rétablir la stabilité de l’approvisionnement en énergie électrique avait déjà conduit les autorités de Téhéran à interdire le minage des cryptomonnaies une première fois.

Vers une meilleure répartition de l’électricité disponible

La nouvelle interdiction du minage des cryptomonnaies s’accompagne cette fois de plusieurs autres mesures d’économie d’énergie. Il s’agit notamment de l’extinction de l’éclairage public dans certaines zones. Le gouvernement iranien a également fait pression pour obtenir des moyens supplémentaires de production d’électricité. Selon M. Mashhadi, la mesure devrait entraîner une augmentation de 60 % de l’énergie disponible au cours de l’été prochain. Toutefois, la consommation d’électricité en Iran atteint souvent son pic durant l’hiver.

En effet, la demande quotidienne de gaz des ménages iraniens sert principalement à alimenter le chauffage. Elle a augmenté pour atteindre 570 millions de mètres cubes par jour, un chiffre sans précédent dans l’histoire de la consommation énergétique du pays. La semaine dernière, la Compagnie nationale iranienne du gaz a annoncé dans un communiqué qu’elle avait plafonné sa production de gaz naturel à 800 millions de mètres cubes par jour.    

Après avoir levé une première fois l’interdiction du minage des cryptomonnaies, le gouvernement iranien est revenu sur sa décision pour ne pas aggraver le déficit électrique du pays. Ce manque de lucidité a conduit à de graves cas de pénuries d’électricité au Kazakhstan qui est devenu le deuxième mineur de bitcoin au monde après l’interdiction de l’activité en Chine.

Source : nationalinterest.org

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Luc Jose Adjinacou avatar
Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur une cryptomonnaie n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !