A
A

Joseph Lubin annonce que des internes à Ethereum 2.0 (ETH) sont optimistes sur la date de sortie

dim 13 Déc 2020 ▪ 17h00 ▪ 3 min de lecture - par Zoé De La Roche

Après le lancement de la beacon chain, ça va aller plus vite ? Peut-on réellement espérer un achèvement du déploiement de l’Ethereum (ETH) 2.0 pour 2021 ? A en croire le fondateur de ConsenSys, des personnes connaissant le projet de près, croient en un lancement effectif de l’Ethereum 2.0 dans un délai relativement rapide. Vitalik Buterin avais d’ailleurs mis à jour le roadmap de l’ETH2 après le lancement de la phase 0, pour accélérer la cadence.

Ethereum 1 à 2 : transfert imminent

Durant la conférence Asia Pacific 2020 qui s’est tenue le 3 décembre, le fondateur de ConsenSys, Joseph Lubin, avait indiqué que de nombreuses fonctionnalités d’Ethereum 1 seront transférées sur ETH 2.0 dans un futur proche.

Il a déclaré que des personnes qui connaissent bien le projet étaient optimistes quant au délai d’exécution, étant donné que les étapes les plus complexes ont été réalisées lors du lancement de la phase 0.

En accord avec les explications de Vitalik Buterin, Lubin a réitéré le fait que le déploiement des éléments d’ETH 2.0 peut être effectué en parallèle: certaines mises à jour du protocole, telles que la taille des données, pourront être effectuées plus tôt que prévu.

Avec cette augmentation de la quantité de données, les réseaux de couche 2 atteindront un niveau de scalabilité important.

Les CBDC pour les paiements transfrontaliers

Joseph Lubin a indiqué que ConsenSys participe à plusieurs projets relatifs aux CDBC en partenariat avec diverses banques centrales, comme l’Autorité monétaire de Hong Kong, la Banque de Thaïlande et la Banque d’Australie.

L’un des principaux domaines d’utilisation de la CBDC concerne les paiements transfrontaliers, des services lents et coûteux pour les infrastructures bancaires actuelles.

Au niveau des paiements de détail, ConsenSys a conçu des systèmes qui peuvent traiter près de 20 000 transactions par seconde sur un réseau basé sur Ethereum.

Des discussions seraient en cours auprès des grands fournisseurs de paiements pour mettre ce système à leur disposition, tandis que cette technologie serait également utilisée dans des applications hybrides pour les banques centrales.

Un Ethereum sans problème de scalabilité pour soutenir le poids de la DeFi en 2021, peut-être également une crypto-yuan pour l’année prochaine – pour le dollar digital, la Réserve fédérale américaine attend que le Congrès mette à mort les stablecoins et peut-être Bitcoin (BTC) : 2021 pourrait connaître une forte disruption technologique dans le domaine de la finance. On ne pourra pas faire pire qu’en 2020, avec une covid-19 qui a mis l’économie mondiale totalement ou en partie sous cloche plus de la moitié de l’année.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Zoé De La Roche avatar
Zoé De La Roche

La mode c'est bien, mais la blockchain c'est l'avenir, on est d'accord non ?! C'est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c'est d'essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !