La Banque Centrale d’Israël teste sa CBDC à travers un programme pilote interne basé sur Ethereum

ven 22 Oct 2021 ▪ 8h30 ▪ 4 min de lecture - par Rédaction TCT

Alors que plusieurs États annoncent tous azimuts le lancement de leur CBDC, Israël préfère prendre son temps. La Banque Centrale du pays effectue en interne des recherches pour juger la pertinence d’émettre dans un avenir proche un Shekel numérique. Juin dernier, son gouverneur adjoint Andrew Abir, a dévoilé l’existence d’un programme pilote interne testant une première version de sa CBDC. On en sait désormais un peu plus sur celui-ci grâce à un récent rapport du journal financier national Globes. 

Evaluer l’impact de la CBDC sur l’acceptation des banques commerciales et la vie privée des Israéliens

Pour le moment, la phase pilote lancée par la Banque Centrale d’Israël vise essentiellement à anticiper les problèmes qui naitraient de l’émission de la CDBC. Consciente des défis à relever, elle veut mettre en place une technologie innovante suffisamment bon marché pour être préférée à l’argent liquide. L’équipe chargée du programme étudie ainsi les risques pour que la monnaie numérique paralyse les transactions économiques du pays à la suite d’une panne technique généralisée. Un autre volet essentiel du programme est d’évaluer l’impact de la CBDC sur l’acceptation des banques commerciales et la vie privée de ses utilisateurs.

Il a donc été prévu de mettre en place un système de conversion de devises suffisamment souple pour faciliter les paiements transfrontaliers. Si de réelles avancées ont été faites dans ce sens, il existerait toujours des doutes quant à l’application du modèle défini aux étrangers présents en Israël. Le gouverneur adjoint Andrew Abir a fait savoir qu’aucune phase d’essai impliquant la participation des populations ne serait lancée avant la résolution de toutes ces questions. Il insista également sur le fait que le programme ne s’intéressait qu’à l’apprentissage des comportements possibles de la CBDC et les façons dont elle pourrait être utilisée.

Une phase pilote qui se déroule sur Ethereum

En attendant de choisir définitivement la technologie devant supporter le Shekel numérique, la phase pilote se déroule sur la blockchain Ethereum. Chef de l’équipe qui conduit le programme, Yoav Soffer est revenu sur les raisons de ce choix. « Nous avons fait un essai avec la blockchain Ethereum, non pas parce que nous pensons que c’est nécessairement la technologie que nous utiliserons, mais parce que c’est une technologie qui était disponible pour nous permettre de nous salir les mains, afin de comprendre ses avantages et ses inconvénients » a-t-il expliqué à Globes.

La Banque d’Israël reste donc très prudente sur le sujet, soucieuse de faire de sa CBDC le levier d’une économie numérique innovante et accessible à tous. Alors qu’elle conduit pour le moment son projet sur Ethereum, celle du Bhoutan s’en est remise à Ripple pour la phase pilote de sa monnaie numérique. La société vient d’ailleurs d’annoncer qu’elle offrait son expertise à tous les pays embarqués dans la course aux CBDC.

A
A
Rédaction TCT

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 54 048,97 $ -1.32%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 4 048,07 $ -1.27%
DEFI (DEFIPERP) 11 488,50 $ -4.96%
MARKETS (ACWI) 103,37 $ -2.44%
GOLD (XAUUSD) 1 791,76 $ 0.19%
TECH (NDX) 16 025,58 $ -2.09%
CURRENCIES (EURUSD) 1,13 $ 0.9%
CURRENCIES (EURGBP) 0,847380 £ 0.81%
CRUDEOIL (USOIL) 68,16 $ -12.63%
IMM. US (REIT) 2 733,76 $ -2.78%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email