Se connecter S'abonner

La banque centrale du Nigeria gèle les comptes bancaires des fintechs

Les entreprises fintech privées ont enregistré une croissance internationale record au premier semestre 2021. En conséquence, les régulateurs font de leur mieux pour protéger le système financier traditionnel contre la déstabilisation par les jeunes acteurs de la technologie. Ainsi, le 19 août, on a appris que la Banque centrale du Nigeria (CBN) a gelé les comptes bancaires appartenant à quatre entreprises fintech pour une durée maximale de 180 jours.

Gel du compte à examiner

Selon le rapport, le gel temporaire des comptes bancaires permettra à la CBN d’enquêter sur les activités des quatre entreprises fintech. Entre-temps, les médias nigérians ont publié leurs noms – Rise Vest Technologies Limited, Bamboo Systems Technology Limited, Chaka Technologies Limited et Trove Technologies Limited.

Le rapport suggère également que la décision de bloquer les comptes a été prise après que les activités illégales des entreprises ont été prouvées. La Banque centrale accuse les entreprises fintech d’utiliser des cryptomonnaies pour acheter des actions étrangères. Ceci, à son tour, viole la loi du 01 juillet 2015 restreignant les transactions en devises étrangères.

Le fait est que le Nigeria a été confronté à une dépréciation du naira au cours des dernières années. Par conséquent, en réponse à cette dépréciation, la Banque centrale a imposé des restrictions sur le montant des devises étrangères que les citoyens nigérians peuvent retirer de la banque.

Les entreprises du secteur des technologies financières ne sont pas inquiétées

La CBN tente de stabiliser le marché intérieur en empêchant les sociétés de cryptomonnaies d’accéder au système bancaire du pays. Cependant, malgré ces mesures sévères, le naira continue de perdre du terrain par rapport aux principales devises. Au moment de la rédaction du présent document, la monnaie nationale du Nigeria s’établit à 0,002444 par rapport au dollar américain.

Pendant ce temps, un procureur nigérian, comparaissant devant un tribunal contre des entreprises fintech, a déclaré que le naira s’affaiblit en raison de leurs activités illégales. Selon lui, il est nécessaire de bloquer 15 comptes de sociétés pendant environ 180 jours.

Toutefois, le PDG de Rise Vest Technologies Limited affirme que les activités commerciales de la société se poursuivront normalement. Bamboo Systems a également informé les utilisateurs via Twitter que le processus de négociation avec les régulateurs a commencé.

Rappelons qu’en février 2021, la Banque centrale du Nigeria a exigé la fermeture immédiate des comptes bancaires des utilisateurs de cryptomonnaies. En outre, les entreprises fintech nigérianes ont été brusquement déconnectées du système gouvernemental requis pour effectuer les contrôles d’identité obligatoires de leurs clients.

Plus d’actions
Partagez

Je suis convaincu que les cryptomonnaies nous ouvrent des perspectives inédites extraordinaires que je ne veux rater sous aucun prétexte ! J’essaie d’enrichir en permanence mes compétences en la matière et de partager avec vous tout ce que j’apprend avec mes followers et mes heures passées à explorer cet univers.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo