Se connecter S'abonner

La Banque de Tanzanie met en garde ses consommateurs contre les cryptos

La banque tanzanienne a mis en garde le public contre l’utilisation des cryptomonnaies dans un avis public publié le 12 novembre 2019. Ladite notification indique que l’usage des cryptomonnaies n’est pas légalement autorisé en Tanzanie. Une décision qui n’est pas sans précédent sur le continent africain.

Seul le shilling tanzanien est la monnaie légale en Tanzanie

C’est en substance ce qui ressort de la note publiée par la Banque de Tanzanie. Cette note mentionne notamment le fait qu’un public de plus en plus croissant se livre à des transactions et autres activités en lien avec les cryptomonnaies.

Emblème de la Banque Centrale de Tanzanie

La banque centrale souligne également le fait que certaines sociétés de change laissent penser aux utilisateurs que les cryptomonnaies ont cours légal dans le pays, ce qui est donc rigoureusement faux. Cette institution a ainsi tenu à rappeler à l’ordre les uns et les autres et au passage, réitérer sa position sur les monnaies virtuelles. Elle a par ailleurs mis le public en garde contre les activités de spéculation, de marketing ou même d’échanges utilisant les monnaies virtuelles.

Dans sa note, la banque centrale conclut en rappelant que la seule monnaie ayant cours légal dans le pays n’est rien d’autre que le shilling tanzanien et que la Bank of Tanzania (BoT) est la seule institution en Tanzanie habilitée à émettre des billets et des pièces sous toutes ses formes dans le pays.

Un cas qui n’est pas sans précédent sur le continent

En effet, la Tanzanie n’est pas le premier pays africain à avoir émis des réserves ou interdit l’utilisation du Bitcoin (BTC). On peut également citer des pays comme le Maroc, l’Egyptel’Algérie et le Ghana. Les raisons évoquées sont pour les pays du Maghreb la compatibilité avec la loi coranique et les craintes quant au manque de contrôle des banques centrales. Pour le cas du Ghana, la crainte vient du fait que, dans l’imaginaire populaire le Bitcoin est une monnaie utilisée à des fins criminelles (un syndrome hélas, encore bien trop courant).

Cependant, la banque centrale tanzanienne a mis sur pied une commission pour étudier le Bitcoin selon une présumée circulaire émanant de la direction de la recherche et de la politique économique. Cette étude viserait à évaluer l’impact des cryptomonnaies sur l’économie locale.

Selon le Dr Majige Budeba, directeur de recherche, c’est à l’issue des résultats de cette étude que la banque centrale déterminera s’il est nécessaire ou non, d’inscrire les courtiers forex spécialisés dans cette activité dans le pays.

Plus d’actions
Partagez

( Rédacteur )

Ayant évoluer dans l’univers du jeu video pendant près de 5 ans, je suis un vrai Geek et c’est tout naturellement que je me suis tourné vers le monde des cryptos.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo