Se connecter S'abonner

La Canada lance le premier ETF Bitcoin et met la pression sur la SEC

e Canada a approuvé un ETF investi dans le bitcoin. Cette décision risque fort de mettre la pression sur la SEC, le gendarme financier américain, qui s’y refuse depuis plusieurs années.

Qu’est-ce qu’un ETF ?

Un ETF (Exchange Traded Fund) est un fonds adossé à certains actifs. Cela peut-être l’or ou bien la bourse. Il existe par exemple des ETF détenant chacune des actions du CAC 40. Cet ETF reproduit donc exactement la performance du CAC40.

Il existe un ETF pour quasiment tout ce que l’on veut. Les « Bond ETF » agglomèrent des titres de dettes d’États et de multinationales. Les « Industry ETF » vont répliquer la performance d’un secteur en particulier (il comprendra donc seulement les actions des entreprises du secteur de l’énergie ou bien du secteur des télécommunications). Vous également investir dans un « commodity ETF » qui vous permet de spéculer sur le prix des matières premières comme l’or, le pétrole ou le blé. Il existe même des « inverse ETF » qui permettent de spéculer à la baisse sur n’importe quel marché.

Les ETF sont de plus en plus prisés par les investisseurs car il est facile de couper votre position (car cotés en bourse). Les frais de gestion inférieurs à la moyenne sont aussi appréciés.

Le premier « Bitcoin ETF » d’Amérique du Nord

C’est l’ETF de la firme Accelerate Financial qui a été approuvé. Les territoires pouvant accéder à cet ETF sont British Columbia, Alberta, Saskatchewan, Manitoba, Quebec, New Brunswick, Nova Scotia, Prince Edward Island, Newfoundland and Labrador, Northwest Territories, Yukon et Nunavut.

L’ETF ABTC (Accelerate Bitcoin ETF) sera coté sur la bourse de Toronto et pourra être acheté en dollar canadien ainqi qu’en dollar US. Les frais seront de 0.7 % par an.

Voici ce qu’a déclaré Julian Klymochko, le CEO d’Accelerate :

« Le bitcoin a été l’actif le plus performant au monde sur 1 an, 3 ans, 5 ans, 10 ans. Aussi bien en valeur absolue qu’en fonction du risque. Compte tenu des antécédents historiques et du potentiel futur du bitcoin, ainsi son profil de diversification de portefeuille, nous sommes impatients d’offrir aux investisseurs une exposition à cette classe d’actifs dans un ETF peu cher et facile d’usage. »

La SEC traîne des pieds

Mike Novogratz, le CEO de Galaxy Digital -une entreprise cotée sur le Toronto Stock Exchange ayant ajouté le bitcoin à sa trésorerie bien avant MicroStrategy – a déclaré la semaine dernière que la SEC devait « réexaminer ses priorités et approuver un ETF adossé au BTC ».

Dans une interview donnée au SALT Talks, Novogratz a déclaré que le job de la SEC était de protéger les petits investisseurs et qu’elle ne remplissait pas sa tâche en les obligeant à passer par des trusts comme Grayscale dont les frais sont très élevés.

« Le candidat du président Biden à la tête de la SEC, Gary Gensler, servira le secteur de la crypto bien mieux que son prédécesseur », a-t-il ajouté.

Après avoir refusé des dizaines de propositions d’ETF, cet déblocage canadien risque fort de forcer la main à la SEC sous peine de voir d’immenses flux de capitaux quitter les États-Unis en direction du Canada. US.

Plus d’actions
Partagez

( Rédacteur )

Journaliste / Bitcoin, géopolitique, économie, énergie, climat

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo