A
A

La Corée du Sud délaie de 3 mois la législation sur Bitcoin (BTC) et les cryptos

sam 05 Déc 2020 ▪ 19h35 ▪ 4 min de lecture - par Rédaction CT

La mise en œuvre des législations autour des cryptomonnaies est un sujet délicat dans tous les pays qui sont passés par cette étape. D’un coté se trouve l’intransigeance des autorités soucieuses de contrôler une activité qui leur a longtemps échappé et de l’autre les investisseurs désireux d’avoir plus de temps pour se préparer. Ce bras de fer a abouti à un compromis plus ou moins satisfaisant pour la deuxième partie en Corée du Sud. En effet, le pays a décidé de reporter de trois mois supplémentaires l’entrée en vigueur de la nouvelle législation sur les cryptomonnaies.

Le lobbying décisif de la Korean Blockchain Association

En juillet dernier, le pays se dotait d’une loi fiscale encadrant les activités liées aux cryptomonnaies. Celle-ci prévoit en effet une taxe de 20% sur tout bénéfice dont la valeur atteint au moins le montant de 2,5 millions de wons (2 260 $) par an. Avant cette mesure, ces actifs n’étaient pas imposables parce que traités comme des devises. Prévue pour entrer en vigueur dans moins d’un an soit en octobre 2021, cette loi a fait l’objet de vives réactions au sein de la communauté locale. Cette dernière a d’ailleurs fait connaitre ses doléances par la Korean Blockchain Association. Elle a notamment fait remarquer aux autorités que le délai d’adaptation entre la nouvelle loi et l’ancienne était trop court.

L’association a donc demandé une fenêtre supplémentaire des 15 mois soit jusqu’à janvier 2022 pour se préparer à exister au sein de cette nouvelle infrastructure fiscale. D’abord réticentes, les autorités sud-coréennes ont fini par céder au lobbying de la Korean Blockchain Association sans pour autant relâcher la pression. Au final, les crypto-exchanges et les autres structures exerçant une activité dans le secteur auront droit à une période de trois mois de rallonge. L’assemblée nationale du pays a en effet accepté de retarder la mise en œuvre de la nouvelle loi fiscale jusqu’au 1er janvier 2022.Abonnez-vous gratuitementRejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaiesemail *Valider

La Korean Blockchain Association d’accord avec le principe de taxation

Le principal point de discorde entre les deux parties ayant fait l’objet d’une entente, la suite des évènements devrait être pacifique. En effet, la Korean Blockchain Association avait émis un avis favorable quant au contenu de la nouvelle loi. Dans la foulée de l’adoption de celle-ci, l’association a fait savoir par son représentant que l’industrie était en parfait accord avec le principe de taxation des revenus des actifs virtuels et qu’elle coopérera activement.

Les autorités sud-coréennes viennent de faire preuve d’une capacité d’écoute et de souplesse qui est rarement vue dans d’autres pays en de pareilles circonstances surtout lorsqu’il s’agit des cryptomonnaies. Il incombe désormais aux acteurs du secteur de se mettre au pas pour perpétuer ce climat de confiance qui ne sera que profitable aux activités cryptographiques dans le pays.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Rédaction CT avatar
Rédaction CT

Derrière la signature générique « Rédaction CT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !