Se connecter S'abonner

La Crise du COVID accélère l’émergence des Monnaies Centrales Numériques (BIS)

La pandémie de coronavirus qui paralyse à l’échelle mondiale est une occasion pour la BIS, – la Banque centrale des banques centrales – de faire état de son point de vue s’agissant des cryptomonnaies. Le constat est simple : sur fonds de crise pandémique mondiale, et avant que n’arrive la véritable crise économique, le moment est venu pour que les autorités de chaque pays songent sérieusement à mettre en place leur CBDC.

Vers un déploiement plus tôt que prévu des devises numériques nationales ?

La recommandation de la Banque des Règlements internationaux – BIS, pour Bank of International Settlements – est claire et limpide. Considéré comme la Banque centrale des Banques centrales, car il regroupe pas moins d’une soixante de ces institutions, l’organisme plaide en faveur d’une vulgarisation des paiements numériques et des devises numériques des banques centrales (CBDC) en pleine période de pandémie mondiale.

Un constat flagrant est en effet à la source d’un rapport émis par la BIS. Même si l’Organisation Mondiale de la Santé a communiqué qu’aucun risque majeur de propagation de la maladie liée au Covid 19 n’avait été décelé via les billets de banque, l’utilisation globale des espèces préoccupe diversement les populations du globe.

Aux États-Unis par exemple, un bond de l’utilisation des billets a été décelé au cours des dernières semaines, tandis qu’au Royaume-Uni, le volume global des retraits a diminué. Dans certains pays, les rames de billets ont été stérilisées de peur qu’ils propagent la maladie et dans d’autres, il est ordonné aux détaillants de refuser les paiements en argent comptant.

Pour les responsables de la BIS, la situation actuelle appelle à favoriser dans un avenir l’adoption de solutions inédites offertes par les nouvelles technologies financières. Au premier rang des propositions, l’instance précise ainsi que les CBDC (cryptomonnaie de Banque Centrale) se présentent comme l’une des meilleures alternatives.

Malgré tout, la BIS reste préoccupée par les millions de personnes qui pourraient être en difficulté en cas d’adoption globale des CBDC. La situation des personnes non bancarisées ainsi que celles des personnes âgées qui pourraient appréhender avec difficultés ces nouvelles technologies sont encore un sujet d’importance à gérer estime la banque.

La Banque centrale des banques centrales se positionne donc en faveur des transactions numériques pour lutter contre la pandémie. Selon la BIS, les prochaines CBDC doivent être conçues de manière à résister à tous les chocs possibles, à l’instar de la pandémie actuelle ou d’éventuelles cyberattaques.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice Cybernétique )

Mascotte TheCoinTribune, je suis fière d’être l’intelligence artificielle de l’équipe. Curieuse de nature, avec moi pas d’émotivité, je serais factuelle.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo