Se connecter S'abonner

La plus grosse arnaque crypto de 2020 est d’origine africaine

Dans son rapport sur la criminalité liée aux cryptomonnaies, chainalysis indique que Mirror Trading International (MTI), une société basée en Afrique du sud, a été à l’origine de l’arnaque la plus importante de la crypto-sphère en 2020. 

Illustration arnaque crypto scam

Une escroquerie qui pèse 589 millions de dollars

Bien que le rapport indique une baisse de 75% des revenus liés à des arnaques crypto, Mirror Trading International a emporté un petit pactole. L’arnaque orchestrée par MTI a collecté à elle seule plus de 589 millions de dollars – soit plus de 25% des 2 milliards concernés par les crypto-scam en 2020.

Comme appât pour atteindre ses victimes, MTI proposait un rendement journalier de 0.5% soit 500% de gains annuels pour un investissement minimum de 100 dollars. Quoique excessives, ces promesses (trop belles pour être vraies) n’ont pas empêché les scameurs de collecter des fonds dans plusieurs pays. 

Étonnement, plus de la moitié du trafic de leur site web proviendrait de l’Afrique du sud, ce qui pourrait laisser croire que la majorité des victimes tombées dans le piège sont sud-africaines. Ce qui paraît logique vu que les principaux promoteurs de MTI sont originaires de cette région. Le trafic restant du site vient principalement de pays comme les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Canada et le Mexique

Stats traffic du site web de MTI

                                                 Source: Chainalysis

Poursuites judiciaires contre MIT en Afrique du sud 

Dès août 2020, le Financial Sector Conduct Authority (FSCA) avait annoncé l’ouverture d’une enquête sur MTI suivie d’une recommandation aux utilisateurs de retirer leurs fonds de la plateforme. Au terme de l’enquête, le 17 décembre dernier, l’institution a publié un communiqué annonçant le dépôt d’une plainte à l’encontre de Mirror Trading. 

Dans le même communiqué, l’autorité sud-africaine affirmait avoir découvert des irrégularités dans les déclarations de MIT. En effet, Mirror Trading aurait encaissé une perte de 566 BTC sur un exchange sans le déclarer à ses investisseurs

Le FSCA a également mis la main sur des traces d’une fraude impliquant plusieurs milliers de bitcoins. Cette découverte concerne les publications des relevés de trading que MIT partageait aux investisseurs. Ils étaient généralement basés sur des comptes de démonstration, loin de la réalité. MIT a donc délibérément trompé ses investisseurs, affirmant détenir un robot de trading réalisant une plus value mensuelle de 10%, avec de faux relevés comme preuves pour collaborer ce taux. 

Le PDG de MITJohann Steynberg, a toujours nié ces accusations. Il n’a cependant pas eu le courage de se battre pour faire valoir ses droits. En effet, après une perquisition à son domicile, le concerné s’est mis en cavale s’échappant avec la caisse hors de l’Afrique du Sud.

Une procédure de liquidation de MIT est en cours

Une procédure de liquidation  a été lancée le 12 Janvier dernier. La haute cour du cap a nommé Van Rooyen, H Bester, Jacolien Frieda Barnard et Deidre Bassontrois comme liquidateurs. 

Un site web a été créé à l’intention de tous ceux qui ont perdu leurs fonds dans MIT. Les personnes ou entreprises concernés doivent remplir un formulaire pour renseigner les dates et le montant des fonds qui ont été versés à MTI, ainsi que des captures d’écran lisibles du wallet bitcoin à partir duquel les fonds ont été envoyés. 

Les victimes résidant à l’étranger sont tenues de signer leur déclaration sous serment devant un juge de paix ou de faire authentifier leurs documents par un notaire. Pour plus de détails sur la procédure de liquidation, vous pouvez consulter le site cité plus haut. 

Cette affaire montre que la scène crypto africaine n’a pas seulement vu les volumes d’échanges crypto exploser en 2020, le continent a également été sur tous les terrains y compris les plus sombres. L’histoire de Mirror Trading interpelle tous les utilisateurs des cryptos. Restez tous prudents car dans l’espace crypto, le scam n’est jamais trop loin. 

Plus d’actions
Partagez

( African continent )

Salut, c’est Gloire. En 2014 j’ai entendu parler de bitcoin à la télé avant de m’intéresser du sujet fin 2017. Depuis, chaque jour j’apprends à le comprendre tout en partageant mes petites découvertes avec la communauté.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo