Se connecter S'abonner

La police sud-coréenne veut former des unités crypto

Des équipes spéciales d’investigation en matière des cryptomonnaies vont bientôt apparaître au sein de plusieurs unités policières de la Corée du Sud afin de faire face aux retombées de la fermeture massive à prévoir d’exchanges crypto au cours des semaines qui suivent.

L’Agence nationale de police a confirmé avoir adressé à 18 unités locales des lettres comportant l’ordre de créer « une nouvelle équipe spécialisée dans les infractions liées aux cryptomonnaies », d’après EDaily et MoneyToday.

Les rapports précisent que les forces de l’ordre s’attendent à la « possibilité d’une hausse prononcée » en ce qui concerne les activités illégales relatives aux cryptomonnaies, plus précisément celles de « vente non déclarée et détournement de fonds » dans les semaines à venir. La police devrait, toujours selon les rapports, faire face à ce que de très nombreux exchanges crypto se voient refuser l’autorisation par la Financial Services Commission (FSC) le 24 septembre prochain et donc obligés de fermer leurs portes, ce qui provoquerait un grand nombre de plaintes de clients mécontents.

Pour le moment, il y a quelque 100 exchanges crypto en Corée du Sud, dont un seulement à avoir fourni au FSC les documents requis.

Tout exchange non autorisé opérant après le 24 septembre fera l’objet de poursuites pénales.La police est prête à traiter des dizaines de cas concernant des exchanges qui ne permettent plus aux clients de retirer leurs fonds en tokens ou en monnaies fiat. A noter que certains exchanges ont déjà cessé d’exécuter les demandes de retrait.

En mai dernier, une autre unité crypto a été formée au sein de la police sud-coréenne avec le directeur adjoint de l’Agence nationale de police en tête et chargée de « répondre aux activités illégales liées aux cryptomonnaies ».

Les nouvelles équipes auront également pour mission de lutter contre des fraudes dans l’industrie, notamment contre des scams à plusieurs millions de dollars qui deviennent de plus en plus fréquents et sophistiqués.

Des policiers du monde entier sonnent la cloche d’alarme et mettent en garde contre le nombre d’infractions crypto en forte croissance. Oleksandr Grinchak, en tête de la police ukrainienne, a notamment appelé Kiev à « légaliser » les actifs numériques en mai dernier en se plaidant que le marché noir était aujourd’hui entièrement crypto.

« Tout crime auquel la police fait face aujourd’hui a un certain rapport avec les cryptomonnaies, à l’exception des atteintes au droit d’auteur et au droit de marques », a-t-il ajouté.

Plus d’actions
Partagez

J’aime bien la cryptomonnaie. Ça fait déjà plusieurs années que je l’étudie, mais aussi que j’y investis et que je travaille dans ce domaine. De plus, je fais des articles sur le sujet où j’essaie d’être clair et net !

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo