A
A

La Thaïlande s'adapte pour être compétitive dans le monde du Bitcoin

jeu 28 Nov 2019 ▪ 12h00 ▪ 3 min de lecture - par Zoé De La Roche

La Thaïlande envisage de réformer en 2020 ses lois sur la cryptomonnaie, pour éviter d’être mise sur la touche dans la course crypto.  

Les lois ne devraient pas être dépassées mais doivent être en mesure de répondre aux besoins du marché, affirme Ruenvadee Suwanmongkol, Secrétaire Générale de la Securities and Exchange Commission (SEC).

Le gouvernement thaïlandais continuera toutefois à sanctionner toutes personnes ou entreprises vendant des tokens sans l’approbation de la SEC. Les contrevenants s’exposent  à une amende d’un montant minimum de 16 540 USD et sont passibles d’une peine d’emprisonnement de 2 ans. 

La crypto en ThaÏlande : Des lois dissuasives, des réformes nécessaires

Dans son édition du 25 novembre 2019, le Bangkok Post rapporte que le régulateur thaïlandais (SEC) révisera ses lois sur la crypto en 2020.

Le système de certification et d’octroi de licences est loin de convaincre les entreprises. Selon les données de la SEC, 5 entreprises ont obtenu leur licence depuis 2018 et, seules 2 d’entre elles sont aujourd’hui opérationnelles : Bitkub Online Co Ltd et Satang Pro Corporation.

Bitcoin Co a quant à lui fermé ses portes en Thaïlande au mois d’août 2019, et Bitherb Co Ltd et Huobi Thailand Co Ltd ne sont pas encore fonctionnels..

Le crypto-trading en Thaïlande : Des lois plus flexibles ?

L’organisme de réglementation doit être plus flexible dans l’application des règles, et tenir compte de l’environnement, explique Suwanmongkol.  

La SEC vérifiera ainsi si le décret royal, qui est entré en vigueur le 14 mai 2018, comporte des obstacles majeurs pour les entreprises de trading de cryptos.

Les nouvelles lois doivent assurer la clarté réglementaire pour faciliter l’utilisation légitime des actifs numériques, tout en protégeant les investisseurs contre les fraudes, le blanchiment d’argent et toutes les transactions financières illégales, comme l’avait déjà déclaré, Rapee Sucharitakul, l’ancien Secrétaire Général de la SEC, en 2018.

La SEC affiche sa volonté d’amender le décret royal encadrant le trading des cryptos dans le pays. Des lois plus souples seront probablement adoptées afin d’augmenter l’attractivité de la Thaïlande pour les entreprises de crypto-trading.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Zoé De La Roche avatar
Zoé De La Roche

La mode c'est bien, mais la blockchain c'est l'avenir, on est d'accord non ?! C'est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c'est d'essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !