NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Le Bitcoin (BTC) s’installera-t-il dans le système financier en Tanzanie ?

Méta description : Après le Salvador, en Afrique, la Tanzanie pourrait devenir le prochain pays a adopté le Bitcoin (BTC). La présidente Samia Suluhu Hassan y est favorable.

Tanzanian flag in the wind

Dans les mois à venir, la Banque de Tanzanie pourrait revoir sa position à propos des monnaies numériques. C’est ce qu’il faut retenir après les commentaires positifs de la présidente du pays, Samia Suluhu Hassan. Cette dernière se présente comme une défenseuse des monnaies électroniques et croit fermement, comme de nombreux spécialistes, qu’elles pourraient contribuer au développement de l’Afrique.

Suppression de l’interdiction du Bitcoin (BTC) en Tanzanie ?

La présidente de la Tanzanie est une défenseuse des cryptomonnaies. Compte tenu de sa position élevée dans le pays, elle pourrait agir sur les décisions des institutions afin de les inciter à adopter les monnaies électroniques. Par exemple, elle pourrait pousser la Banque de Tanzanie a mettre fin à l’interdiction des cryptomonnaies – une décision qui avait été prise en 2019. La présidente aurait même déjà mis en œuvre cette démarche.

Cointelegraph a rapporté que Mme Hassan a exhorté la banque (la Banque de Tanzanie) explore la possibilité d’introduire le Bitcoin (BTC) et les autres actifs numériques dans le paysage financier tanzanien. De son côté, Reuters explique que la banque aurait déjà commencé à travailler sur le projet.

Entre les rapports positifs de ces médias et l’intérêt que porte la présidente de la Tanzanie aux cryptomonnaies, il y a des raisons de croire que ces derniers s’inviteront dans le système financier du pays. Mais qu’est-ce qui pousse la dirigeante à apprécier les monnaies numériques ? Les spécialistes avancent plusieurs motifs.

La première raison, c’est l’adoption du Bitcoin (BTC) par le Salvador. Depuis cette adoption, de nombreux dirigeants penseraient que la cryptomonnaie peut devenir légale. Une autre raison avancée, c’est que les sentiments positifs à l’égard du Bitcoin (BTC) se généralisent dans plusieurs pays, y compris en Amérique latine et en Afrique.

Enfin, une dernière raison nous vient de Abdulmajid Nsekela, président de l’Association des banquiers de Tanzanie. Ce professionnel pense que l’intégration de la monnaie numérique dans le système économique permettra de diversifier les transactions financières.

7e place dans le classement

M. Nsekela s’est exprimé sur les commentaires de la présidente Samia Suluhu Hassan à propos des cryptomonnaies. Comme cette dernière, il pense que la Banque de Tanzanie devrait apprendre à mieux connaître le marché des monnaies numériques. « L’élément le plus difficile pour les régulateurs est d’être pris par surprise par les innovations », a commenté Abdulmajid Nsekela.

La Tanzanie reste à ce jour l’un des pays africains les plus en vue dans le domaine des échanges de cryptomonnaies. D’après les données de la plateforme Useful Tulips, elle se positionne à la 7e place dans le classement des pays ayant le plus de volume en matière d’échanges en peer-to-peer. La première place du classement est occupée par le Nigeria qui a plus de 50 % des parts du marché des échanges de Bitcoin (BTC) sur le continent.

Le Bitcoin (BTC) et les autres cryptomonnaies pourraient entrer dans le système financier tanzanien. Pour cause, Samia Suluhu Hassan, la présidente du pays, est favorable à leur utilisation. Elle aurait d’ailleurs instruit la Banque de Tanzanie pour que l’institution étudie les possibilités de recourir aux cryptomonnaies.

Plus d’actions
Partagez

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo