A
A

Le candidat à la mairie Andrew Yang veut faire de New York City un hub du Bitcoin (BTC)

mar 16 Fév 2021 ▪ 18h37 ▪ 3 min de lecture - par Zoé De La Roche

Bitcoin (BTC) plantera-t-il profondément ses racines dans l’une des villes les plus palpitantes au monde ? Le candidat à la mairie de New York City veut faire de la ville une plaque tournante du Bitcoin.

Le maire de Bitcoin city

L’entrepreneur et ancien candidat à la présidenceAndrew Yang, brigue la mairie de New York. Les primaires démocrates auront lieu le 22 juin 2021.

Yang a indiqué dans un tweet qu’« en tant que maire de NYC – la capitale financière du monde – je pourrais investir pour faire de la ville une plaque tournante pour le BTC et d’autres cryptomonnaies. » Yang est un partisan de longue date de Bitcoin.

Début 2020, il avait déclaré que les Etats-Unis avaient « besoin d’un ensemble uniforme de règles et de règlementations concernant l’utilisation des cryptomonnaies à l’échelle nationale car, pour l’instant, nous sommes coincés avec ce fatras de traitements État par État… Ce serait ma priorité… Juste des règles claires et transparentes afin que chacun sache où il peut aller à l’avenir et pour que nous puissions maintenir notre compétitivité. »

Yang soutient également le revenu universel de base.Abonnez-vous gratuitementRejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaiesemail *Valider

Le parti BTC

Andrew Yang n’est pas le seul politicien américain à soutenir Bitcoin et les cryptomonnaies en général.

La sénatrice Cynthia Lummis, est également connue pour ses positions en faveur des cryptomonnaies.

Elle veut même convaincre la secrétaire au trésorJanet Yellen, de revoir sa position sur le BTC et les cryptos en général.

Récemment, le maire de MiamiFrancis Suarez, a obtenu le soutien des commissaires de la ville pour permettre aux administrés de payer leurs impôts en Bitcoin.

La ville pourrait également investir dans le BTC, et utiliser ce dernier comme une réserve de valeur pour l’avenir.

L’administration Biden n’a malheureusement pas montré pour le moment des signes probants d’un soutien en faveur des cryptomonnaies.

Yellen continue de fustiger ces dernières dans ses discours.

Bitcoin continue de diviser les politiques. Des villes et des États soutiennent le BTC, alors que la doyenne des cryptos a du mal à se faire accepter par l’administration fédérale. Le soutien ou l’opposition à Bitcoin et à ses cadets est devenu un argument politique, un moyen de gagner ou de perdre des électeurs durant les campagnes électorales. Si Satoshi Nakamoto se présentait aux prochaines élections présidentielles aux Etats-Unis, aurait-il une chance de battre les candidats démocrates et républicains ? On comprend mieux pourquoi John McAfee avait insinué qu’il était le papa du BTC.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Zoé De La Roche avatar
Zoé De La Roche

La mode c'est bien, mais la blockchain c'est l'avenir, on est d'accord non ?! C'est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c'est d'essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !