A
A

Le COVID a accéléré l'Adoption des CBDC selon la Russie

jeu 19 Nov 2020 ▪ 14h00 ▪ 3 min de lecture - par Rédaction CT

Quel est le point commun entre Bitcoin (BTC) et les Banques centrales ? Aucun, c’est une question piège ? Leur nom commence tous les 2 par un B ?

Bitcoin et les Banques centrales auraient profité de la pandémie de la covid-19 : les taureaux BTC se sont servis des faiblesses du dollar au plus fort de la crise comme un effet de levier, le coronavirus lui, aurait donné un coup de pied là où il faut aux gouverneurs des Banques centrales pour qu’ils s’activent dans le lancement de leurs CBDC.

Des fiats infectés profitent aux CBDC

La Banque centrale de Russie a récemment organisé une réunion en ligne entre les gouverneurs des banques centrales afin d’échanger sur la question des CBDC.

La grande majorité d’entre elles se sont engagées dans le processus de lancement de leur monnaie numérique.

La gouverneure de la Banque de Russie, Elvira Nabiullina, en a profité pour évoquer le rôle joué par la crise actuelle dans la course aux CBDC.

Selon elle, la pandémie de la COVID-19 aura servi à révéler au grand jour les vulnérabilités du système financier mondial.

Elle aura également été le catalyseur de l’augmentation de la dette souveraine et de la dette à la consommation dans les marchés émergents.

Les autorités ont assisté à l’expansion du commerce électronique ainsi qu’aux technologies de paiement électronique.

Une fois les fiats fragilisés, les régulateurs ont pris conscience de l’importance des monnaies numériques.

Les banques centrales se sont alors activées pour le lancement de leurs CBDC.

Ça tchatche mais, ça n’agit pas !

Les banques centrales se sont maintes fois concertées sur la question des CBDC. Elles ont surtout débattu de l’impact potentiel des CBDC sur la politique monétaire et la stabilité financière des États.

La réunion organisée par le gouverneur de la Banque centrale de Russie a vu la participation des banques centrales de la Communauté des États indépendants (CEI), d’Israël et de la Chine.

Des représentants d’institutions majeures comme le Fonds monétaire international (FMI), le Forum économique mondial, ainsi que la Banque des règlements internationaux (BRI) ont également répondu présents.

La BRI avait déjà initié une rencontre similaire ayant abouti à la rédaction d’un rapport sur les caractéristiques et les principes fondamentaux d’une CBDC.

La Chine n’a pas attendu la pandémie actuelle pour initier son projet de lancement d’une crypto-yuan dont le lancement serait imminent. La Banque centrale européenne et la Réserve fédérale américaine ont affirmé tous 2 ne pas vouloir se précipiter dans le lancement d’un euro numérique ou d’un dollar digital. Seuls les imbéciles ne changent jamais d’avis …

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Rédaction CT avatar
Rédaction CT

Derrière la signature générique « Rédaction CT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !