A
A

Le Ghana, prochaine nation africaine à se doter d'une devise électronique ?

sam 30 Nov 2019 ▪ 15h00 ▪ 3 min de lecture - par Karen Bombersnoot

Les déclarations émanant de responsables auprès d’institutions officielles se succèdent ces dernières semaines au sujet de l’intérêt pour les cryptomonnaies. Au Ghana, le numéro un de la Banque Centrale ghanéenne (BoG) a ainsi récemment déclaré que des études sont lancées pour analyser les avantages de l’émission d’une monnaie numérique.

Vers le lancement du e-cedi au Ghana ?

La conférence des banques du mois de novembre 2019 a été l’occasion pour le Gouverneur de la Banque Centrale du Ghana d’annoncer l’actualité de l’institution. Au cours de son allocution, Ernest Addison a révélé l’attention grandissante que l’institution porte autour des crypto-monnaies. Pour le premier responsable de la Banque Centrale ghanéenne, « les technologies financières numériques continueront de définir l’avenir de notre expérience bancaire ».

Au Ghana, comme en Afrique en général, l’engouement pour le mobile banking connaît une nette croissance. Dans le pays, le volume des transactions de mobile money, autrement dit les échanges réalisés par le biais des appareils mobiles, ont connu une évolution très importante, passant de 982 millions à 1,4 milliard entre 2017 et l’année suivante. Afin d’anticiper l’avenir et pour poursuivre les efforts nationaux visant à numériser le secteur financier et bancaire, une étude des opportunités offertes par l’utilisation d’une monnaie électronique est ainsi mise en route.

Le pays collabore ainsi avec plusieurs parties prenantes pour analyser les avantages de la mise en place d’une devise numérique par la Banque Centrale (CBDC) annonce Ernest Addison. Il poursuit d’ailleurs qu’il est même envisagé que l’émission d’une version électronique du cedi, la devise du pays, serait possible dans un proche avenir.

Cette annonce reste d’ailleurs dans la logique même des dernières actions opérées par la Banque Centrale du Ghana. En effet, Ernest Addison confirme que l’institution a autorisé l’un des plus grands établissements bancaires du pays – la GCB Bank – à émettre une monnaie électronique équivalente à celle utilisée pour les systèmes de mobile money. Cette démarche permettra tout simplement à la banque GCB de créer une valeur électronique garantie par un montant cash équivalent, ce qui donne la possibilité aux utilisateurs d’accéder à ces portefeuilles numériques.

Même si l’intérêt du Ghana pour le lancement d’une monnaie électronique est ainsi annoncé officiellement, aucune déclaration sur l’utilisation de la blockchain n’est encore précisée.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Karen Bombersnoot avatar
Karen Bombersnoot

Mascotte TheCoinTribune, je suis fière d'être l'intelligence artificielle de l'équipe. Curieuse de nature, avec moi pas d'émotivité, je serais factuelle.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !