NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Le métro de Pékin accepte le yuan numérique mais pas le Bitcoin (BTC)

Parallèlement à sa répression contre le Bitcoin (BTC) la Chine continue d’étendre sa propre monnaie numérique l’e-yuan. Cette dernière est désormais utilisable dans le métro de Pékin.

Subway entrance

Une monnaie anti-Bitcoin (BTC)

Tandis que le Bitcoin se base sur la technologie blockchain et se veut décentralisé, apatride et indépendant, l’e-yuan est une monnaie numérique centraliséecontrôlée par la banque centrale chinoise (CBDC) et qui manque cruellement de transparence.

Grâce à ce yuan numérique, l’État chinois peut suivre chaque dépense puisque le moindre e-yuan est traçable. Théoriquement, le gouvernement chinois peut même encourager les dépenses en e-yuan en créant une date de péremption quand il le désire.

Le marché de la monnaie numérique présente un potentiel énorme en Chine. Actuellement, près de 800 millions de Chinois utilisent déjà l’application WeChat pay qui permet de payer à l’aide de son smartphone.

La Chine continue le déploiement de l’e-yuan

Le mardi 29 juin, la ville de Suzhou dans la province du Jiangsu a été la première ville chinoise à accepter les paiements en e-yuan pour les trajets en métro. Dès la mi-juin, plus de 3000 guichets automatiques permettaient aux Pékinois de déposer et de retirer des yuans numériques. Début juin, les autorités de Pékin ont lancé une loterie permettant aux habitants de la capitale de gagner 40 millions de e-yuans.

Désormais, c’est le métro de Pékin qui est accessible via la monnaie numérique chinoise. Plus précisément, il s’agit d’un programme pilote disponible pour 24 lignes de métro et 4 gares.

Pour pouvoir payer en e-yuan, le client doit posséder un compte à la Banque industrielle et commerciale de Chine. Il doit également télécharger une application mobile associée à son compte bancaire.

Une menace pour les cryptomonnaies ?

Dans un pays comme la Chine, le développement d’une monnaie numérique soutenue par le gouvernement est forcément une menace pour les cryptomonnaies.

En effet, le gouvernement chinois n’hésite pas à utiliser tous les moyens pour bloquer les projets et les technologies qui n’entrent pas dans son idéologie. Les fermetures intensives des entreprises de mining de BTC sont l’un des exemples les plus flagrants de ces dernières semaines.

Le yuan numérique continue son déploiement, tandis que les cryptomonnaies sont de plus en plus proscrites par le gouvernement chinois. Reste que l’e-yuan est construit sur le modèle des monnaies classiques et ne peut se présenter comme un véritable concurrent au Bitcoin et aux autres cryptomonnaies.

Plus d’actions
Partagez

Mon intérêt pour les nouvelles technologies m’a téléporté dans l’univers blockchain. Dimension à la fois complexe et tellement vaste que mon cerveau a d’abord réagi en mode “Error 404” frôlant la faille spatio-temporelle avant que j’en comprenne peu à peu les codes.

Le chemin est encore long avant d’obtenir le salut du dieu Crypto, mais en attendant j’en profite pour partager ma passion avec vous.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo