Le nouveau berceau de mining du Bitcoin (BTC) a besoin de plus d’électricité

mer 06 Oct 2021 ▪ 19h15 ▪ 5 min de lecture - par Thomas Poirier

Le cofondateur de Xive affirme que sa seule ferme minière dans le sud de la nation d’Asie centrale a été forcée de se déconnecter du réseau.

Le Kazakhstan, qui n’est devenu que récemment un foyer pour le mining de crypto après les mesures de répression de la Chine voisine sur l’activité énergivore, connaît des pénuries d’électricité dans certaines régions.  

« La nation d’Asie centrale prévoit d’accélérer ses capacités de production d’électricité au cours des prochaines années, mais certaines régions du pays souffrent actuellement de pénuries d’électricité, comme l’a déclaré son ministre de l’Énergie, Magzum Mirzagaliev, lors d’un briefing gouvernemental la semaine dernière », rapporte Kazakhstan Today, un média local. 

Mirzagaliev a déclaré qu’il y avait eu une énorme augmentation de la consommation d’électricité récemment et que l’opérateur de réseau national KEGOC a mis en garde contre l’augmentation des pénuries d’électricité. Il a déclaré que KEGOC devrait avoir le droit de limiter ou de réduire la consommation d’électricité des centres de données miniers.

« Cela se produit déjà dans le sud du Kazakhstan », a twitté Didar Bekbauov, co-fondateur de Xive, une société de mining au Kazakhstan. 

Cependant, les choses sur le terrain au Kazakhstan pourraient ne pas sembler aussi attrayantes, du moins pour le moment.

«Nous avons une ferme de mining dans le sud du Kazakhstan qui a été déconnectée du réseau électrique il y a trois semaines », a déclaré Bekbauov dans une interview à Forkast.News, ajoutant que l’opération interrompue représentait près de la moitié des opérations totales de l’entreprise. « Certains petits et moyens mineurs sont paniqués. Tout le monde cherche de l’électricité alternative.»

En conséquence, Bekbauov a déclaré que Xive avait dû reporter certains de ses projets de construction des installations de mining avec des mineurs et des investisseurs étrangers.

Pour atténuer les risques, Bekbauov a déclaré que l’équipe Xive recherchait une alimentation alternative. « Nous recherchons des opportunités dans le mining hors réseau.» a-t-il déclaré. « Nous recherchons des groupes électrogènes au gaz… des générateurs éoliens,des panneaux solaires. Nous recherchons des options en ce moment – tout ​​ce que nous pouvons faire. »

Le gouvernement kazakh a promis de s’attaquer au problème. Le ministre de l’Énergie a déclaré que le pays prévoyait de construire de nouvelles centrales électriques fournissant environ 3 000 mégawatts d’électricité produite au gaz au cours des cinq prochaines années. Il prévoit également de mettre en service de nouvelles capacités d’énergie renouvelable.

Bekbauov est optimiste quant aux perspectives à long terme des mineurs du pays. Il a déclaré que lorsque les nouvelles centrales électriques seront construites dans les prochaines années, les risques de déficit devraient être résolus.

La demande s’est accélérée

De nombreux mineurs chinois se sont précipités vers la nation d’Asie centrale qui partage une frontière avec la Chine après que cette dernière n’a plus servi d’environnement amical pour le secteur.

Par exemple, the9 Ltd., une société de jeux chinoise qui, il y a quelques mois seulement, a fait pivoter son activité vers le mining, a annoncé en août qu’elle créait une autre coentreprise au Kazakhstan pour y construire des sites de mining, à la suite de son précédent accord avec une autre entreprise locale.

Le fabricant chinois de plateformes de mining Canaan Inc. a également déployé des opérations de mining au Kazakhstan. La société cotée au Nasdaq a déclaré le mois dernier qu’elle prévoyait de consacrer davantage d’efforts au mining.

«En ce qui concerne notre programme de mining Bitcoin auto-exploité, nous prévoyons de continuer à déployer la puissance de calcul pour saisir les énormes opportunités de mining», a déclaré Nangeng Zhang, président-directeur général de Canaan, dans un communiqué, publié en septembre.

Certaines autres sociétés de mining chinoises, telles que BIT Mining, ont également parié gros sur le Kazakhstan. Il a déclaré en août avoir livré au pays 7 849 machines de mining avec une capacité de hashrate totale de 292,7 pétahashes par seconde. Sur toutes les machines présentes, un total de 3 293 machines avaient été déployées.

En conséquence, au deuxième trimestre de l’année, BIT Mining a produit 186 Bitcoins, ce qui représente environ 2,1% de son chiffre d’affaires net total pour le trimestre.

A
A
Thomas Poirier

Je suis sûr que la blockchain et les cryptomonnaies représentent le futur, et je veux faire passer cette idée à tout le monde car plus il y aura de monde à croire aux cryptomonnaies, plus vite le futur arrivera.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.