Le Qatar rentre en guerre contre Bitcoin et les cryptos

jeu 09 Jan 2020 ▪ 8h00 ▪ 3 min de lecture - par Zoé De La Roche

Non, ce n’est pas la faute de Trump (pour une fois ?) même si sa dernière boutade risque de mettre le feu aux poudres au Moyen-Orient. Le Qatar entre en guerre mais, pas contre ses voisins ! Il entre en guerre contre les cryptos, suivant ainsi les pas de la Chine.

L’autorité de régulation du Qatar Financial Center a publié un communiqué ciblant spécifiquement les cryptomonnaies.

Dans le viseur !

L’autorité de régulation du QFC a publié un communiqué interdisant toutes formes de services cryptos dans, ou depuis le QFC.

Ces services peuvent être des services de crypto-exchange, de garde de cryptos, de gestion directe ou indirecte de crypto-actifs, la participation à l’offre ou à la vente de cryptos par un tiers émetteur ou la prestation même de ce type de service.

L’interdiction porte sur tous les actifs qui peuvent se substituer à la monnaie fiduciaire, « qui peuvent être négociés ou transférés numériquement et, qui peuvent être utilisés à des fins de paiement ou d’investissement. »

Les autorités de régulation qatari ont-t-elle peur du virtuel ? Pas vraiment, vu que les titres et les instruments financiers dématérialisés mais, réglementés par l’autorité de régulation du QFC, par la Banque Centrale du pays ou par l’Autorité des Marchés Financiers du Qatar, sont toujours autorisés.

Mieux vaut fermer boutique

Le durcissement de la loi anti-blanchiment, avec notamment l’application à partir du 10 janvier 2020 de la 5ième directive de l’Union Européenne (UE) en matière de lutte contre le blanchiment d’argent, a déjà fait de nombreuses victimes chez les entreprises cryptos.

Simplecoin et Chopecoin ont ainsi préféré fermer leur porte avant même ce durcissement des règlementations de l’UE.

Certains Etats membres de l’UE sont réticents quant à l’intégration de cette 5ième directive dans leur loi. Mais ont-ils vraiment le choix ? L’Allemagne, l’Italie et les Pays-Bas joueront très probablement les bons élèves. Même le Royaume-Uni s’est engagé à appliquer cette 5ième directive et ce, malgré le Brexit.

La guerre contre les cryptos est déclarée au Qatar, les hostilités devraient donc logiquement bientôt commencer. Les autorités régionales chinoises sont descendues sur le terrain pour fermer des crypto-exchanges ou des centres de minage de Bitcoin (BTC). Les autorités qatariennes se contenteront-elles de (re)diffuser ce film sur son territoire ou ont-elles prévu de sortir leur propre production cinématographique avec une sauce locale ?

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

User Image
Zoé De La Roche

La mode c'est bien, mais la blockchain c'est l'avenir, on est d'accord non ?! C'est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c'est d'essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 29 606,15 $ -5.4%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 2 011,23 $ -6.15%
DEFI (DEFIPERP) 3 708,60 $ -8.98%
MARKETS (ACWI) 88,53 $ -0.68%
GOLD (XAUUSD) 1 813,50 $ 0.13%
TECH (NDX) 12 229,66 $ -1.27%
CURRENCIES (EURUSD) 1,04 $ -0.06%
CURRENCIES (EURGBP) 0,849420 £ 0.12%
CRUDEOIL (USOIL) 111,20 $ 0.7%
IMM. US (REIT) 2 506,48 $ -0.3%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email et tentez de gagner 0.2 ETH en vous inscrivant aujourd'hui

Guides Crypto
Vous devez remplir le formulaire pour recevoir votre document