Se connecter S'abonner

Le représentant à la Chambre US Ro Khanna fait l’éloge du Bitcoin (BTC)

Un vrai patriote US défendrait le dollar et jetterait Bitcoin (BTC) dans les oubliettes – cliché ? Cet élu a “osé” dire publiquement du bien du Bitcoin.

The United States Capitol Rotunda

Des élus pro et anti BTC

Bitcoin unit la cryptosphère, mais divise les législateurs US. La sénatrice du MassachussetsElizabeth Warren, avait qualifié Bitcoin d’actif spéculatif.

Elle s’aligne avec Janet Yellen, prévenant même les investisseurs que cela “va mal finir”

Yellen continue d’attaquer le BTC, traitant même ce dernier d’inefficace en raison de l’utilisation disproportionnée d’énergie pour son minage.

L’élu de la Californie à la Chambre des représentantsRo Khanna, tient plutôt un discours positif sur le BTC.

Il a indiqué sur Twitter que “le Bitcoin, tout comme l’or numérique, ne peut être dévalué”.

Pour Khanna, la décentralisation du BTC “favorise les échanges transnationaux tout en fournissant un contrepoids à la mauvaise gestion économique”.

Khanna est beaucoup plus modéré. Il préconise une protection des investisseurs contre le BTC, ainsi qu’un minage moins énergivore.Abonnez-vous gratuitementRejoignez notre communauté de passionnés du Bitcoin et des crypto-monnaiesemail *Valider

L’Inde démontre la faiblesse des États face au BTC

Bitcoin a atteint un ATH au-dessus des 58 300 USD, avant de subir une correction majeure qui l’avait ramené aux 43 000 USD.

Bitcoin avait entamé un rallye haussier au début du mois d’octobre 2020, soutenu par l’achat massif de BTC par les institutionnels.

Janet Yellen voit d’un mauvais œil une éventuelle entrée massive des institutionnels sur les marchés BTC.

Tesla avait acquis 1,5 milliards de dollars en BTCMicroStrategy détient aujourd’hui plus de 90 000 BTC, et encourage les entreprises à suivre sa voie.

Bitcoin a acquis le statut de réserve de valeur contre l’inflation des fiats, et notamment du dollar.

La pression des régulateurs anti-BTC peut faire hésiter certains institutionnels à plonger dans Bitcoin.

Les cryptomonnaies viennent cependant de démontrer leur force contre l’appareil exécutif et législatif en Inde.

Des rumeurs quant à un projet de loi visant à bannir les cryptomonnaies du pays, avaient suscité des critiques de la part des cryptophiles.

Le gouvernement indien a finalement décidé de tenir un discours plus modéré.

L’exemple indien pourrait se propager dans les autres pays comme les États-Unis : des paroles et non des actes, plus d’aboiements que de morsures.

Le Canada avait approuvé 2 Bitcoin ETF au mois de février 2021. Les législateurs américains au niveau fédéral ainsi que les régulateurs, ont dans l’ensemble plutôt tendance à voir Bitcoin et les stablecoins, comme une menace au billet vert. Satoshi Nakamoto a réussi à créer des clivages politiques autour du BTC et de son héritage : il avait une autre manière de faire de la politique.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo