Le Venezuela se sert du Bitcoin pour contourner les sanctions américaines

Afin de contourner les sanctions américaines, le gouvernement vénézuélien a commencé à expérimenter un programme visant à convertir les recettes fiscales en bitcoin (BTC) et à les échanger contre de la monnaie fiduciaire à des bourses étrangères.

Les détails de ce projet ont été divulgués dans un rapport réalisée par ABC International, qui affirme que le gouvernement vénézuélien ne fait actuellement que tester le projet à l’aéroport international de Maiquetía (IAIM). IAIM est le plus grand aéroport de vols internationaux du Venezuela et tous les vols internationaux doivent payer une taxe spécifique au gouvernement vénézuélien.

Pour maximiser l’efficacité de ces recettes fiscales, ces taxes sont appliquées à l’aide du système Jetman Pay, qui utilise un portefeuille numérique pour transformer automatiquement ces gains en bitcoin. Le bitcoin est ensuite échangé sur les marchés de divers pays rivaux des États-Unis, comme la Russie et la Chine, contre un afflux constant de dollars américains que les sanctions internationales ne peuvent toucher.

Une pratique répandue

L’utilisation du bitcoin comme moyen de contourner les sanctions internationales n’est en aucun cas nouvelle dans le monde des cryptomonnaies. L’Iran, par exemple, qui a fait l’objet de sanctions sévères, est devenu une zone tellement réactive pour les opérations de minage que le gouvernement a dû adopter des tarifs pour combattre l’impact de cette pratique sur le réseau électrique.

Les vénézuéliens lambda utilisent le bitcoin depuis plusieurs années maintenant pour contourner les sanctions, mais le plan du gouvernement est particulièrement unique. Après l’introduction en 2018 d’une cryptomonnaie soutenue par le pétrole, le Petro, ce programme aéroportuaire est maintenant une tentative de contourner les sanctions en utilisant la fiabilité internationale éprouvée du bitcoin.

Le projet en voie de développement

Le rapport d’ABC International affirme qu’il existe actuellement des plans pour étendre cette entreprise de deux façons importantes. Non seulement le gouvernement vénézuélien prévoit d’étendre ce système de conversion de la taxe en bitcoin dans tous les aéroports principaux du pays, mais il est également prêt à utiliser quelque chose de comparable pour les vols internationaux qui tentent de faire le plein. Les avions faisant escale dans ces aéroports nationaux devront remplir leurs réservoirs avec l’autorisation de la compagnie pétrolière publique, qui sera également connectée à l’application Jetman Pay.

La valeur du bolivar fluctuant fortement, le gouvernement vénézuélien disposera ainsi d’un accès constant à la monnaie de réserve mondiale, quoi qu’en dise le gouvernement des États-Unis.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

Quand j’ai commencé dans les cryptos il y a 3 ans, il y avait plus de 95% d’hommes et encore très peu de femmes, bon ça n’a toujours pas beaucoup changé, mais les choses bougent et je suis fière de representer les femmes dans ce milieu très technique qui est passionnant et plein d’avenir.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés