Les exchanges sud-coréens en quête de nouvelles sources de revenus

mer 20 Oct 2021 ▪ 15h00 ▪ 5 min de lecture - par Thomas Poirier

Après que la réglementation à main de fer a fermé de nombreux exchanges, les plateformes d’échange restantes recherchent des alternatives aux frais de transaction.

Qui a survécu à la répression ?

Seulement quelques exchanges en Corée du Sud ont survécu le 24 septembre, le jour où les autorités financières ont stipulé la date limite pour signaler la conformité aux nouvelles réglementations crypto du pays.

Les « big four » du pays, à savoir Upbit, Bithumb, Korbit et Coinone, sont les seules plateformes à bénéficier d’un fonctionnement complet, y compris des services de trading won-to-crypto, répondant à toutes les exigences réglementaires. Cependant, 25 autres exchanges n’ont satisfait qu’à une seule exigence : être certifié pour la sécurité de l’information. En remplissant une deuxième exigence qui permet d’obtenir un contrat bancaire, ces exchanges auraient pu fournir des comptes de nom réel aux utilisateurs. Par conséquent, ils ont été autorisés à continuer à fonctionner uniquement en tant que services token-to-token.

Existe-t-il des solutions originales pour s’en sortir ?

Avec une gouvernance croissante du secteur des cryptoactifs, les deux groupes de plateformes d’échange espèrent élargir leurs secteurs d’activité pour être moins dépendants des frais de transaction crypto. Leurs nouvelles entreprises incluent les tokens non fongibles, la DeFi, le métaverse, etc.

Korbit est le premier et le seul exchange sud-coréen à ouvrir un marché NFT. Le PDG de Korbit, Oh Se-jin, a déclaré que le marché NFT de Korbit conduirait à une situation « gagnant-gagnant » où les entreprises pourront maximiser la valeur numérique de leurs propriétés intellectuelles, tandis que Korbit pourra poursuivre un nouveau modèle d’affaires en plus de gagner des frais de transaction. Korbit a également ouvert Korbit Town, son propre métaverse qui agit comme une communauté sociale où les utilisateurs peuvent communiquer ou s’échanger des cryptos.

Bithumb s’est associé à la société de commerce et de distribution Bucket Studio pour créer Bithumb Live, qui sera lancé en novembre. Il prévoit de devenir la première plateforme multi-commerce en Corée du Sud réunissant les NFT, les paiements crypto, le métaverse et le e-commerce.

En même temps, Coinone s’est lancé dans les services DeFi sous le nom de Coinone Plus. Coinone Plus fournit aux investisseurs un service de jalonnement crypto où ils peuvent confier leurs actifs au réseau blockchain pour une certaine quantité de crypto récompensées comme intérêt en retour. 

Upbit a ouvert une version bêta d’un service de jalonnement en septembre dernier, qui avait été fermé en janvier de cette année pour le renouvellement du service. 

Lee Byung-uk, professeur de finance numérique à l’École des Sciences et technologies intégrées de Séoul, a déclaré à Forkast.News : 

« La popularité du marché des coins a des sommets et des fonds extrêmes qui inquiètent toujours ces exchanges. Je le vois comme une lutte naturelle pour survivre. C’est la volatilité actuelle de la popularité, mais à l’avenir, le marché des coins sera largement influencé par la réglementation. »

D’autre part, les exchanges qui n’ont pas encore satisfait à toutes les normes gouvernementales et ne fonctionnent que sous des services token-to-token s’efforcent toujours de se conformer pleinement, tandis que certains ont commencé à préparer de nouveaux projets.

Coredax a confié à Forkast.News qu’il se concentrait sur le renforcement des technologies de sécurité et de son système de lutte contre le blanchiment d’argent plutôt que de se lancer dans de nouvelles activités. La plateforme a récemment annoncé qu’elle recruterait 53 nouveaux employés pour continuer à développer l’entreprise.

Un autre exchange Foblgate a déclaré qu’il « discutait en interne de nouvelles entreprises possibles », mais concentre ses forces sur le respect des réglementations crypto existantes. Aprobit prévoirait également de nouveaux projets en dehors du trading de tokens.

En plus des réglementations sur les plateformes crypto entrées en vigueur depuis le mois de septembre, les autorités sud-coréennes prévoient de taxer les revenus des actifs virtuels à partir du janvier 2021, alors que l’adaptation par le pays des guidelines anti-blanchiment du Groupe d’action financière (GAFI) a donné aux exchanges du temps jusqu’au mois de mars 2021 pour construire des systèmes conformes à toutes les règles imposées.

A
A
Thomas Poirier

Je suis sûr que la blockchain et les cryptomonnaies représentent le futur, et je veux faire passer cette idée à tout le monde car plus il y aura de monde à croire aux cryptomonnaies, plus vite le futur arrivera.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 53 984,53 $ -1.44%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 4 044,66 $ -1.36%
DEFI (DEFIPERP) 11 454,70 $ -5.24%
MARKETS (ACWI) 103,37 $ -2.44%
GOLD (XAUUSD) 1 791,76 $ 0.19%
TECH (NDX) 16 025,58 $ -2.09%
CURRENCIES (EURUSD) 1,13 $ 0.9%
CURRENCIES (EURGBP) 0,847380 £ 0.81%
CRUDEOIL (USOIL) 68,16 $ -12.63%
IMM. US (REIT) 2 733,76 $ -2.78%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email