NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Les services secrets russes auraient détournés 450 millions de dollars en crypto sur WEX

Selon un des anciens employés de la plateforme crypto de sinistre mémoire WEX, le piratage géant de l’exchange ayant abouti au gel de 450 millions de dollars de devise numérique n’a pas profité à des hackers lambda. C’est bien la trace du FSB (ex-KGB, les services secrets russes), qu’il faut discerner dans ce dossier aux ramifications tentaculaires. Double-jeu, piratage, cavale, révélations… retour sur cette affaire hors-norme.

De MtGox au FSB

Lever un coin du tapis de ce dossier, c’est se reprendre dans le nez la poussière viciée d’années de malversations en tout genre, de vrai-faux hacking de millions de dollars en Bitcoin (BTC), et autres cavales à travers le monde, le tout hanté par une galerie de semi-mafieux et de crypto-affairistes notoires.

Car en effet, évoquer la plateforme WEX est impossible sans rappeler que la plateforme était une resucée de l’exchange BTC-e, précédemment fermé par le FBI en 2017. Et que représentait BTC-e ? Rien de moins que le digne héritier de la mère de tout les hack de cryptomonnnaies, j’ai nommé  MtGox. 

Pour bien resituer l’échelle de la fraude, les autorités américaines estiment que jusqu’à 4 milliards de dollars d’argent sale ont été envoyés à travers le monde entier la plate-forme BTC-e. Avec une filiation pareille, difficile de faire les choses comme tout le monde et, plus basiquement d’inspirer la moindre confiance à quiconque. Et pourtant.

La coolitude, russe. Mais plus dure sera la chutitude. Dmitri Vasilev, ancien PDG de WEX, interpellé en Italie l’été dernier

WEX, cavale, services secrets et salade Russe

En fuite, Dmitri Vasilev le CEO de WEX sera finalement interpellé en Italie à l’été 2019.  Quant à Alexander Vinnik, le bien connu opérateur de la plateforme, il avait pour sa part été arrêté en Grèce dès 2017 et menacé d’extradition vers plusieurs pays, dont la France et les Etats-Unis, eu égard aux proportions internationales de la fraude.

Notez pour l’anecdote que quand les choses ont commencé à authentiquement sentir mauvais, Vasilev est quand même rentré en négociations pour vendre WEX à Dmitri Khavchenko, un milicien vétéran de la guerre en Ukraine orientale dont on va reparler dans un instant. Une bien belle brochette de personnages complètement recommandables en somme. 

Mais ce dossier ne sentirait pas encore suffisamment le moisi si on n’y rajoutait pas une louche de complot et de manipulation. C’est désormais chose faite : Si 450 millions de dollars ont bien disparu de WEX, c’est manifestement pour réapparaître sur des comptes offshore, contrôlés par le FSB, le service de renseignement russe, digne successeur d’un KGB qu’il est inutile de présenter plus avant. 

C’est en tout cas la révélation vendredi 15 novembre, d’Alexei Bilyuchenko, ancien administrateur anonyme des plateformes BTC-e et WEX, que l’intéressé avait reconstruit en s’aidant des paramètres et bases utilisateurs de feu-BTC-e.

L’ex-administrateur explique que, peu après le gel des avoirs de WEX, il a reçu la visite de « Igor et Grigori », deux personnages peu avenants (même du point de vue d’un bandit russe, c’est dire). Il ne faisait, selon Bilyuchenko, pas l’ombre d’un doute qu’il s’agissait d’agent du FSB.

Sur le fonds, des éléments émanant à la fois de l’enquête de police, des investigations de BBC Russie et de l’authentification de documents audiovisuels, permettent d’entrevoir un écheveau complexe menant politique interne russe, oligarchie et affaires de gros sous.

Dmitri Khavchenko (le milicien russe évoqué un peu plus tôt, suivez que diable) aurait entretenu des liens avec Konstantin Malofeev, un oligarque russe proche du pouvoir, lui-même commanditaire des forces séparatistes pro-russes dans la guerre en Ukraine. Malofeev, avait dans l’idée d’obtenir la base de données des utilisateurs de WEX, supposément pour fonder un nouvel échange crypto, baptisé Vladex , qui aurait bénéficié de l’aval du gouvernement russe (pourquoi pas après tout).

Le FSB semble ainsi avoir été mobilisé avec succès pour récupérer près de 450 millions de dollars en cryptoactifs, en se faisant remettre les clefs privées de WEX, par Bilyuchenko. Ce dernier a indiqué que dans l’opération, il a rencontré les officiers de renseignement à plusieurs reprises en 2018 dans le bâtiment du FSB et l’Hôtel Lotte dans le centre de Moscou.

Sollicités par la BBC aucun des acteurs incriminé n’a fait le moindre commentaire, comme c’est bizarre.

L’écosystème de la crypto est réputé pour être opaque et sulfureux, pour le plus grand malheur des acteurs légitimes de l’industrie qui évoluent à contre-courant. On conviendra cependant que l’on trouve dans ce dossier, l’ensemble des maux qui tirent le secteur vers le bas. 

Plus d’actions
Partagez

( Rédacteur )

Crypto-enthousiaste de la deuxième heure, rien n’a plus d’importance à mes yeux que d’accompagner l’adoption globale et la démocratisation des trésors que nous propose la blockchain.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo