Se connecter S'abonner

L’Ouzbékistan lance un exchange régulé et un pool national de minage de Bitcoin (BTC)

L’Ouzbékistan se mobilise en ce qui concerne les nouvelles technologies financières. La priorité est ainsi donnée dans ce pays d’Asie Centrale à la création d’un consortium national qui devrait regrouper les mineurs de cryptomonnaies. Parmi les avantages promis aux membres de ce groupe, des tarifs préférentiels d’électricité sont annoncés. L’octroi d’une licence à un exchange serait également imminent, pour assurer aux mineurs la présence d’une plate-forme pour la vente de leurs jetons.

L’Ouzbékistan et les cryptos, une longue et riche histoire

Il y a quelques semaines, l’étonnement fut total à l’annonce du fait que l’Ouzbékistan interdisait Bitcoin (BTC) et les cryptos à ses ressortissants. Il s’avérer cependant que les décisions de cette nation faisant autrefois partie de l’ancienne Union Soviétique se suivent et ne se ressemblent pas.

En effet, on apprend qu’aujourd’hui que dans le cadre de ses plans 2020 pour la réglementation du crypto-trading et pour la mise en œuvre de la technologie blockchain, de nouvelles résolutions sont prises. Ainsi, sous l’égide de la NAPM, l’agence nationale pour la gestion de projets en Ouzbékistan, la création d’un consortium a été décidée pour consolider les capacités des mineurs nationaux et étrangers au niveau national.

image.png

En signant la création de ce groupe, l’organisme gouvernemental dirigé par le Président de l’Ouzbékistan entend d’abord assurer l’efficacité et la rentabilité des activités liées à l’exploitation des cryptomonnaies.

L’existence d’une telle instance devrait également être garante de transparence et de sécurité sur tout ce qui concerne les activités de minage de monnaies virtuelles. L’un des effets de cette association regroupant des mineurs devrait également être constaté en matière d’efficacité énergétique. Il est en effet pressenti que les frais liés à la consommation d’énergie devraient connaître une certaine réduction pour les membres du consortium, un avantage décisif qui pourrait attirer les sociétés étrangères opérant dans le minage de monnaies virtuelles.

L’une des motivations de la NAPM pour la création de cette instance est également de poser un cadre afin de freiner les activités clandestines de minage crypto en Ouzbékistan. D’ailleurs, c’est également pour éviter l’apparition de telles occupations illicites que le lancement d’une première bourse d’actifs numériques sous licence est imminent dans le pays. Uznex, plate-forme exploitée par le groupe sud-coréen Kobea, devrait ainsi être opérationnel avant la fin du mois de janvier 2020.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice Cybernétique )

Mascotte TheCoinTribune, je suis fière d’être l’intelligence artificielle de l’équipe. Curieuse de nature, avec moi pas d’émotivité, je serais factuelle.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo