Nigéria : L’e-naira peine à atteindre les personnes non bancarisées

mer 10 Nov 2021 ▪ 8h00 ▪ 4 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

Première CBDC d’Afrique, l’e-naira est présenté par la Banque centrale du Nigéria (CBN) comme un outil d’inclusion financière. Cette affirmation est toutefois rejetée en bloc par plusieurs experts qui critiquent violemment l’application dédiée à la monnaie numérique. Ils affirment notamment que celle-ci n’est pas accessible aux personnes non bancarisées. L’industrie cryptographique locale estime d’ailleurs que la CBN s’est précipitée pour lancer sa CBDC, sans prendre le temps de la tester suffisamment.

Les limites de l’application e-naira pointées du doigt

Après plusieurs plaintes autour de l’application dédiée à l’e-naira, la CBN a été obligée de la retirer momentanément de Google Play Store. Alors qu’elle n’a toujours pas communiqué sur le retour de celle-ci, les acteurs de l’industrie locale doutent de sa capacité à gérer la CBDC. Fondateur de Naijacrypto et PDG de CI Cryptosolutions, Chiagozie Iwu fait partie de ceux qui s’indignent de la prétendue accessibilité de l’e-naira aux personnes non bancarisées. En s’appuyant sur sa propre expérience avec l’application, il affirme que celle-ci n’est utilisable que par des citoyens disposant déjà d’un compte bancaire.

« Tout d’abord, l’application m’oblige à utiliser le portail numérique de ma banque avant de pouvoir effectuer des transactions avec elle ; quel service m’offre-t-elle que mes banques n’offrent pas déjà ? Il ne me semble donc pas que la CBN cible les personnes qui n’ont pas de compte bancaire. De toute évidence, toute personne disposant d’un smartphone pour télécharger une application devrait également avoir un compte bancaire. Le fait que je doive utiliser mon compte bancaire pour me connecter va à l’encontre de l’affirmation selon laquelle ils vont bancariser les personnes qui ne le sont pas », a-t-il regretté.

Un déficit qui aurait pu être comblé en multipliant les tests

En plus des critiques relatives à l’exclusion des personnes non bancarisées, M. Iwu pense que l’application e-naira pourrait bien être le produit d’une planification désordonnée. Même s’il reconnait que la plateforme peut rencontrer des bugs, il affirme qu’ils auraient pu être évités en multipliant les tests. Directeur technique de Convexity, Charles Okaformbah a également fait la même remarque.

« Je pense que si les développeurs de l’application avaient fait beaucoup de tests – disons des tests rapprochés de l’application avec un groupe de personnes sélectionnées en dehors de l’équipe de développement – je pense que certains des problèmes auraient été remarqués et corrigés », a-t-il commenté. De son côté, l’économiste Lloyd Onaghinon a estimé que la collaboration entre la CBN et les acteurs locaux de l’industrie de la blockchain aurait pu aboutir à un bien meilleur produit final.

Alors qu’elle était censée affirmer le leadership du Nigéria sur le continent, l’e-naira lui vaut pour le moment les railleries de l’industrie cryptographique locale. La CBN serait bien inspirée de collaborer avec cette dernière afin d’atteindre plus facilement les objectifs qu’elle s’était fixés au lancement de sa CBDC.

A
A
DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 55 103,44 $ 2.44%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 4 140,34 $ 2.33%
DEFI (DEFIPERP) 12 293,10 $ 3.85%
MARKETS (ACWI) 103,37 $ -2.44%
GOLD (XAUUSD) 1 791,76 $ 0.19%
TECH (NDX) 16 025,58 $ -2.09%
CURRENCIES (EURUSD) 1,13 $ 0.9%
CURRENCIES (EURGBP) 0,847380 £ 0.81%
CRUDEOIL (USOIL) 68,16 $ -12.63%
IMM. US (REIT) 2 733,76 $ -2.78%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email