Nigéria : les banques interdites d’effectuer les transactions liées aux cryptomonnaies

sam 06 Fév 2021 ▪ 16h39 ▪ 3 min de lecture - par Gloire Kambale Wanzavalere

Dans une circulaire rendue public dans la soirée d’hier, la banque centrale du Nigéria (CBN) a ordonné aux banques locales d’identifier et fermer les comptes des utilisateurs de cryptomonnaies.

Les utilisateurs des exchanges dans le viseur de la CBN

Les comptes bancaires ayant effectué des transactions vers les exchanges sont la cible principale de la banque centrale nigériane.

La lettre signée par Bello Hassan, directeur de la banque, rappelle aux banques présentes dans le pays que « le trading des cryptomonnaies et la facilitation des transactions vers les exchanges sont interdits ».

La CBN a donc sommé les banques d’identifier les personnes (physiques et morales) effectuant des transactions en lien avec les cryptomonnaies et de s’assurer de la fermeture de leurs comptes. Les institutions qui n’appliqueront pas les consignes transmises dans l’ordonnance risquent de subir des « sanctions réglementaires sévères ».

Binance n’a pas tardé à réagir. Quelques heures après la publication de la circulaire, la crypto-bourse a suspendu les dépôts en Naira (monnaie locale nigériane) sur sa plateforme.

Un impact négatif sur l’adoption des cryptos au Nigéria ?

L’utilisation des cryptomonnaies au Nigéria n’a cessé de croître ces dernières années. Un récent rapport de Paxful place le pays à la deuxième position après les Etats-Unis en termes de volume de transactions en bitcoins.

Plus de 60 000 bitcoins se seraient échangés dans le pays depuis 2015 rien que sur paxful.  L’interdiction pour les banques de traiter avec les clients acheteurs des cryptomonnaies risque de ralentir leur adoption dans le pays. Il sera de facto impossible pour les plateformes d’échange d’accepter les virements en provenance du Nigeria.

Cependant, les plateformes P2P ne semblent pas être impactées négativement. Au contraire, leurs volumes d’échange explosent dans le pays comme l’affirme Ray Youssef (PDG de Paxful).

Les aficionados des cryptomonnaies au Nigéria vont donc devoir s’adapter à l’utilisation des plateformes décentralisées. Quant à la banque centrale, elle va certainement continuer à regarder le bitcoin faire son chemin tranquillement. Bitcoin a une fois de plus l’occasion de prouver qu’il ne peut pas être arrêté.

A
A
Gloire Kambale Wanzavalere

Salut, c’est Gloire. En 2014 j’ai entendu parler de bitcoin à la télé avant de m’intéresser du sujet fin 2017. Depuis, chaque jour j’apprends à le comprendre tout en partageant mes petites découvertes avec la communauté.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 61 823,94 $ 0.46%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 3 734,01 $ -2.89%
DEFI (DEFIPERP) 11 548,20 $ -3.08%
MARKETS (ACWI) 103,61 $ -0.02%
GOLD (XAUUSD) 1 767,59 $ 0.01%
TECH (NDX) 15 260,06 $ 0.75%
CURRENCIES (EURUSD) 1,16 $ 0.16%
CURRENCIES (EURGBP) 0,845430 £ 0.32%
CRUDEOIL (USOIL) 82,01 $ -0.56%
IMM. US (REIT) 2 673,92 $ 0.28%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching d’une heure avec un expert. Remplissez le formulaire et notre expert vous contactera sous 24 heures.