Pakistan, le nouvel Eldorado des mineurs de Bitcoin

ven 26 Mar 2021 ▪ 11h45 ▪ 7 min de lecture - par Nicolas Teterel

Aussi surprenant que cela puisse paraître, le Pakistan produit désormais bien plus d’énergie que nécessaire. Ces surplus de capacité sont tels qu’une province a décidé de miner le BTC. Nous sommes même probablement à l’aube d’une ruée vers le bitcoin…

One Belt One Road

Le Pakistan se trouve en plein milieu du projet pharaonique des nouvelles routes de la soie. La Chine est en train de connecter sa région du Xinjiang au port pakistanais de Gwadar qui se trouve être à deux pas de la frontière iranienne où la construction d’un pipeline est en projet. Il va sans dire que le développement du Pakistan par la Chine a pour véritable objectif de se rapprocher du pétrole iranien. Le client final du pipeline iranien est l’empire du milieu mais le Pakistan va apparemment profiter pleinement de sa position tampon stratégique.

Projet de Pipeline Iran-Pakistan

À ce propos, nous rapportions dans un précédent article que les récentes escarmouches entre les armées indienne et chinoise autour de cette jonction énergétique. New Dehli, qui agit sur ordre de l’oncle Sam, aura toutefois du mal à empêcher la Chine de s’abreuver chez les Perses et de développer au passage le Pakistan.

D’après Tabish Gauhar, l’assistant spécial du premier ministre Imran Khan, le Pakistan aura un excès d’électricité de 50 % d’ici 2023 ! La raison étant que la construction par les Chinois de centrales électriques va beaucoup plus vite que le développement du réseau de distribution à travers le pays. Ce qui est un vrai problème pour le gouvernement qui s’est engagé à acheter toute cette électricité, même s’il ne peut rien en faire…

CHinese engineers in pakistan
Des ingénieurs chinois travaillant dans une salle de contrôle de la centrale à charbon de Port Qasim, au Pakistan, en 2018. Photographie : Asim Hafeez/Bloomberg

Bitcoin pour effacer la dette ?

Le journal Pakistanais Dawn propose de miner le Bitcoin pour absorber ces surplus de capacités de production qui plombent les finances déjà très exsangues du gouvernement.

Si le Pakistan utilise les dernières antminers S19 Pro – en partant du principe que le prix de l’électricité est de 0.12 $ par kW/h – il serait possible de générer 35 milliards de dollars par an en BTC, au cours actuel. Dit autrement, nous pourrions rembourser notre dette extérieure en seulement 2 ans. Si la prévision de JP Morgan se révèle juste (1 BTC = 146 000 $), le Pakistan engrangera même 110 milliards de dollars par an.

Ali Farid Khwaja pour Dawn le 01 mars.

Officiellement interdit par la banque centrale, il semblerait que les lignes soient en train de bouger pour le Bitcoin. Reuters rapportait la semaine dernière que la province de Khyber Pakhtunkhwa a prévu de construire deux centrales hydro-électriques dont l’énergie sera utilisée pour miner le bitcoin.

Pourquoi construire des capacités supplémentaires alors que le pays produit déjà trop d’énergie ? Difficile à dire… Mais le fait est que les Pakistanais n’ont pas attendu les autorités pour miner du bitcoin. Les applications de Coinbase et Binance font partie des plus téléchargées d’après la compagnie d’analyse web Similarweb.

Bitcoin, allié de la transition énergétique

« Il n’y a vraiment que notre gouvernement qui ne participe pas au mining de BTC. Des gens dans tout le Pakistan minent déjà le bitcoin », a déclaré Zia Ullah Bangash, un conseiller du gouvernement provincial.

En effet, avec un kW/h qui restera quasiment donné pour de nombreuses années, il n’est pas surprenant que le mining se développe et que les autorités s’y intéressent. Il est difficile d’ignorer une telle opportunité quand on sait que le Pakistan affiche une balance commerciale chroniquement déficitaire. Une balance qui s’est de surcroît fortement creusée ces trois dernières années. N’oublions pas que la république islamique doit nourrir la quatrième population mondiale…

Par ailleurs, le pays produit actuellement 64 % de son électricité à partir de combustibles fossiles. Le reste du mix énergétique se compose à 27 % d’énergie hydraulique, 5 % d’énergie nucléaire et seulement 4 % d’énergies renouvelables. Or, l’objectif affiché du khan est de produire 60 % de l’électricité via des sources d’énergie renouvelables d’ici 2030. Dit autrement, il y a fort à parier que les surplus d’électricité vont devenir la règle et que nous sommes en présence du nouvel eldorado des mineurs de bitcoin.

La batterie Bitcoin

Le milliardaire norvégien Kjell Inge Røkke a récemment écrit une formidable lettre à ses actionnaires pour leur expliquer son investissement de 500 millions $ dans l’écosystème du bitcoin. Voici quelques extraits :

« Nous lançons des opérations de mining qui permettront de transformer l’électricité issue de sources d’énergies gaspillées ou intermittentes (éolienne, solaire, hydroélectrique) en actifs économiques pouvant être utilisés partout. Le bitcoin est, à nos yeux, une batterie économique d’équilibrage. Et les batteries sont essentielles à la transition énergétique nécessaire pour atteindre les objectifs de l’accord de Paris. Notre ambition est d’être un partenaire précieux dans les nouveaux projets d’énergie renouvelable.

[…]
Pour atteindre les objectifs de l’accord de Paris, nous devons considérablement accroître l’électrification de la société, ce qui entraînera une augmentation de la demande d’énergie distribuée sous forme électrique. Mais cette électricité doit provenir de sources renouvelables. L’éolien et le solaire sont aujourd’hui assez bon marché. Mais ces sources d’énergie sont intermittentes, ce qui signifie qu’elles fonctionnent seulement si le vent souffle et que le soleil brille. Pour transformer cette électricité en une énergie de base qui peut être fournie à tout moment, nous avons un besoin énorme de batteries sous toutes leurs formes. »

Qu’on se le dise, le Bitcoin facilite la transition énergétique. La « consommation d’énergie outrancière » du bitcoin n’est plus un argument valide…

A
A
Nicolas Teterel

Journaliste / Bitcoin, géopolitique, économie, énergie, climat

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 61 056,12 $ -0.46%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 4 115,36 $ -1.37%
DEFI (DEFIPERP) 13 104,00 $ -0.74%
MARKETS (ACWI) 104,91 $ 0.01%
GOLD (XAUUSD) 1 791,52 $ 0.5%
TECH (NDX) 15 355,07 $ -0.87%
CURRENCIES (EURUSD) 1,16 $ 0.19%
CURRENCIES (EURGBP) 0,845790 £ 0.4%
CRUDEOIL (USOIL) 84,15 $ 1.9%
IMM. US (REIT) 2 731,82 $ 0.43%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching d’une heure avec un expert. Remplissez le formulaire et notre expert vous contactera sous 24 heures.