Se connecter S'abonner

Plus de 11 milliards USD investis en Chine en 2019 dans la crypto économie

Le 8 janvier, la société de sécurité des blockchains basée en Chine, Peckshield, a publié son « Rapport de Recherche sur les Actifs Numériques Mondiaux AML 2019 », notant un certain nombre de tendances dans l’environnement cryptographique chinois au cours de l’année. Selon l’étude, en 2019, le montant de capitaux en lien avec les crypto-monnaies en provenance de Chine était d’environ 11,4 milliards de dollars.

Les chinois contournent la « crypto-régulation » de leur gouvernement

En dépit de l’interdiction par le gouvernement chinois et la Banque Populaire de Chine (PBoC) en janvier 2017 des opérations d’exchange de crypto-monnaies sur le territoire national, les citoyens chinois ont pu accéder aux actifs numériques via des plateformes de gré à gré et des exchanges offshore.

Le rapport de la firme chinoise de recherche sur les blockchains, Peckshield, présente des données cryptographiques complètes relatives aux flux monétaires DNM et à la fuite de capitaux en provenance de nombreux pays dont la Chine.

Selon l’étude, en 2019,environ 11,4 milliards de dollars de fuite de capitaux en transactions crypto provenaient de la Chine, ce qui représente, l’air de rien, plus de 1% des réserves de change du pays.

En 2018, la Chine avait connu un peu moins de 17,9 milliards de dollars USD de fuite de capitaux basée sur les crypto-monnaies, et un peu plus de 10,1 milliards de dollars USD en 2017.

Les escroqueries type MLM et les Bitcoins du marché du Darknet

Dans le but de révéler les principales escroqueries cryptographiques de marketing multi-niveaux qui sévissent en Chine et dans de nombreuses autres régions du monde, la firme Peckshield a scanné des nœuds complets d’une selection de blockchains et analysé les fichiers de stockage de données publiques de blockchains comme BTC, ETH, EOS et TRX en temps réel.

Peckshield a, par exemple, expliqué comment le Ponzi Onecoin avait réussi à détourner 4 milliards de dollars avant la fin de l’arnaque. Il a également parlé du projet Plustoken qui a réussi à spolier les investisseurs chinois et internationaux, en emportant plus de 200 000 BTC, 780 000 ETH et 26 millions d’EOS. La firme note qu’en tout, 3 millions de personnes ont été arnaquées par Plustoken.

Par ailleurs, en plus de détailler le flux de capitaux provenant des citoyens chinois utilisant des crypto-monnaies, le rapport de Peckshield souligne la croissance du Bitcoin sur le marché du Darknet (DNM). On remarque par exemple que 334 329 BTC y ont été utilisés en 2018 et qu’en 2019, ce sont environ 60 000 sites Web qui sont concerné par cet usage.

Face à ces chiffres conséquents, on se demande bien si, compte tenu de l’influence du marché du darknet et du crypto-MLM, le gouvernement chinois pourra véritablement trouver les instruments adéquats pour mettre sous coupe réglée l’économie crypto, y compris sur son propre territoire.

Plus d’actions
Partagez

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo