Royaume-Uni : Le Parlement répond aux demandes de réprimer le bitcoin (BTC) et d’autres cryptos

mer 05 Jan 2022 ▪ 20h30 ▪ 5 min de lecture - par Salomé Guerin

Les membres du Parlement et les critiques du domaine de la crypto font pression sur le gouvernement pour qu’il prenne des mesures et sévisse contre l’industrie croissante.

Les tokens de foot sont sous une surveillance particulière

Selon les informations fournies par iNEWS, les députés britanniques font pression sur le gouvernement pour qu’il adopte une position plus stricte sur l’industrie de la cryptomonnaie.

« C’est le “Far West”, une zone grise entre les investissements financiers à fort effet de levier et des produits qui pourraient assez facilement et raisonnablement être considérés comme des jeux de hasard », a déclaré le député conservateur Richard Holden à iNews.

« Une différenciation claire est nécessaire pour protéger nos citoyens », a-t-il ajouté.

Matt Zarb-Cousin, ancien collaborateur de Jeremy Corbyn, ancien chef du Parti travailliste, s’est particulièrement attaqué à l’intérêt croissant des clubs de football pour les fan tokens.

Ce sont essentiellement des cryptomonnaies liées à un club de football. Certains des plus grands clubs ont déjà dépensé plus de 350 millions de dollars afin de créer leurs propres fan tokens, qui ont suscité, cependant, des réactions controversées.

« C’est une chose qui permet aux clubs de football de commercialiser le jeu auprès des fans, ce qui pourrait conduire pas mal de personnes à détruire leur vie, mais je pense que c’est plutôt un cas exceptionnel », a évalué Zarb-Cousin. « C’est encore pire d’offrir un moyen d’entrer dans la cryptosphère sous prétexte de les rendre plus autonomes dans un domaine complètement non réglementé. »

Toutefois, ce n’est bien sûr pas la première fois que l’industrie de la cryptomonnaie s’ébouriffe au Royaume-Uni.

La relation tendue du Royaume-Uni avec la crypto

Au cours des 12 derniers mois, le Royaume-Uni a largement traité l’industrie crypto avec scepticisme.

En janvier 2021, la Financial Conduct Authority (FCA) a publié cinq préoccupations concernant la cryptosphère, notamment un manque tangible de protection des consommateurs et une publicité trompeuse.

Le régulateur a également sévi contre Binance, l’une des plateformes d’échange de cryptomonnaies les plus importantes et les plus connues. En 2021, la FCA a précisé qu’elle avait un « énorme problème » à cause de l’absence de siège social de Binance.

En septembre, la FCA a redoublé d’attention et a affirmé que la plateforme Binance « n’était pas capable » d’être réglementée après qu’une entité britannique de Binance a omis de fournir des informations de base au régulateur.

Binance a depuis fait remarquer qu’elle essayait de régler le problème avec la FCA, mais rien ne prouve que ses efforts aient porté leurs fruits. En matière de publicité trompeuse, la FCA n’est pas la seule autorité à s’intéresser aux cryptomonnaies.

L’Advertising Standards Authority (ASA) a passé les 12 derniers mois à poursuivre Coinbase, Papa John’s, eToro et plusieurs sociétés crypto pour leurs stratégies publicitaires intégrant cette dernière.

« Nous considérons cela comme un domaine absolument crucial et prioritaire. Là où nous trouvons des problèmes, nous réprimons durement et rapidement », a noté Miles Lockwood, directeur des plaintes et des enquêtes à l’ASA.

Et les équipes de football ?

Binance, Coinbase et des marques britanniques comme Papa John’s ont fait l’objet d’un examen minutieux au Royaume-Uni, mais récemment l’éminent club de football londonien Arsenal FC a également été critiqué à la suite du lancement de son fan token AFC.

En décembre 2021, l’organisme de contrôle de la publicité a interdit les publicités de tokens d’Arsenal FC, affirmant qu’elles « banalisaient l’investissement dans les cryptoactifs et profitaient de l’inexpérience et de la crédulité des consommateurs ».

Nonobstant, il reste à voir si d’autres équipes bien connues qui ont créé des fan tokens comme le Barça ou le Paris Saint-Germain connaîtront un revers similaire.

La Grande-Bretagne poursuit sa relation spécifique avec le domaine de la cryptomonnaie. Après avoir introduit certaines interdictions, elle cible la cryptosphère dans sa globalité. Néanmoins, on constate que l’industrie en plein essor n’a toujours pas reçu de réglementation claire et précise. En attendant, nous vous invitons à rester sur Cointribune afin d’être à la page !

Source : Decrypt

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Salomé Guerin

Si les cryptomonnaies sont synonymes de liberté financière, alors elles doivent jouer un rôle clé dans l'émancipation financière des femmes. Avec l'éducation adéquate, la crypto peut constituer un outil puissant pour mener la bataille contre les inégalités de genre.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 42 178,78 $ -2.15%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 3 221,99 $ -3.83%
DEFI (DEFIPERP) 9 080,80 $ -6.1%
MARKETS (ACWI) 105,86 $ 0.61%
GOLD (XAUUSD) 1 818,25 $ 0.05%
TECH (NDX) 15 905,10 $ 0.38%
CURRENCIES (EURUSD) 1,14 $ -0.04%
CURRENCIES (EURGBP) 0,835880 £ 0.27%
CRUDEOIL (USOIL) 84,21 $ -0.21%
IMM. US (REIT) 2 800,25 $ -0.94%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email