NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Suisse: l’introduction d’une cryptomonnaie nationale envisagée

Avenir Suisse, l’un des plus importants think tank suisses, a publié un document invitant la Banque Nationale Suisse (BNS) à commencer à réfléchir à l’introduction d’une cryptomonnaie nationale.

Le rapport, intitulé “Après la frénésie de la blockchain“, recommande un modèle économique basé sur la blockchain. Il indique que la prochaine étape consiste à faire avancer le développement d’un jeton couverts en francs suisse contrôlé par la BNS.

Une opportunité pour le secteur financier suisse

Selon le nouveau modèle proposé par Avenir Suisse, le développement d’un “stable coin” pourrait transformer la Suisse en une “nation blockchain”. Le document présente cet objectif comme un moyen de moderniser la place financière suisse en autorisant le commerce d’actif numériques.

D’après Avenir Suisse, “Le développement par la BNS et les principaux acteurs de l’économie d’un jeton couvert en francs suisses serait bénéfique pour le négoce de titres tokénisés.”


L’actif centralisé serait également une porte d’entrée pour l’utilisation de la blockchain dans d’autres domaines de l’industrie financière, principalement la finance commerciale et les nouveaux modèles commerciaux. Cette stratégie aidera la Suisse à dépasser ses collègues européens tout en élargissant les possibilités offertes sur le marché mondial.

“La Suisse peut développer son marché des capitaux relativement restreint si elle se positionne à l’échelle internationale comme pionnière dans le négoce de titres tokénisés.” selon le rapport du think tank.

Après une année de va-et-vient du coté de la BNS, mesurant l’impact de la cryptomonnaie et ses plans d’utilisation de la technologie des registres distribués (Distributed Ledger Technology, DLT) afin de créer une plateforme d’échange de tokens, la besoin d’une cryptomonnaie se fait ressentir.

Le document préconise également la mise en place de conditions-cadre optimales pour la blockchain et la cryptomonnaie. Le think tank propose de rendre la réglementation technologiquement neutre, l’adaptant “lorsque le cadre juridique actuel n’est pas compatible avec le fonctionnement de la DLT”. Les auteurs ajoutent également que “si c’est le cas, il faut le faire le plus rapidement possible”.

Pendant ce temps, la position de la BNS vis-à-vis de l’adoption des crypto reste neutre après avoir accueilli dernièrement la “Conference on Cryptoassets and Financial Innovation”.

La Suisse est réputée pour sa politique ouverte par rapport à l’expérimentation de la blockchain, mais le think tank affirme que le temps des tests est révolu et que les organisations doivent aller de l’avant.

“La prochaine étape de développement est maintenant à l’ordre du jour : il s’agit de maîtriser le passage de la très citée «Crypto Valley» à une «nation DLT»” conclut Avenir Suisse.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

Quand j’ai commencé dans les cryptos il y a 3 ans, il y avait plus de 95% d’hommes et encore très peu de femmes, bon ça n’a toujours pas beaucoup changé, mais les choses bougent et je suis fière de representer les femmes dans ce milieu très technique qui est passionnant et plein d’avenir.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo