Un tribunal néerlandais ordonne le retrait des fausses publicités de Bitcoins sur Facebook

lun 11 Nov 2019 ▪ 23h36 ▪ 3 min de lecture - par Violaine Silverstein

Rapporté par Reuters, un tribunal néerlandais a statué que Facebook devait dorénavant activement supprimer les publicités d’investissement frauduleuses liées au Bitcoin (BTC). Cette décision constitue l’épilogue d’uu procès intenté contre l’entreprise par John de Mol, le milliardaire créateur de l’émission Big Brother.

De Mol a entamé une procédure judiciaire contre le réseau social en juin 2019, affirmant que Facebook n’avait pas répondu à ses multiples demandes de retrait de publicités d’une escroquerie qui avait abusé de son image et de celle d’autres célébrités, faisant perdre une somme estimée à 1,7 million d’euros (1,8 million $) aux investisseurs.

Risque d’une amende de 1,2 millions d’euros

Suite à la plainte de M. de Mol, un tribunal néerlandais a considéré que le géant des réseaux sociaux devait retirer les publicités frauduleuses et fournir toutes les informations disponibles sur les individus qui étaient à l’origine de celles-ci. Autrement, Facebook pourrait se voir imposer une amende pouvant atteindre 1,1 million d’euros (1,2 million de dollars).

« Les arguments de Facebook selon lesquels le réseau social ne constitue en réalité qu’un entonnoir neutre transmettent les informations, l’exemptant de toutes responsabilités, ne sont pas acceptables. L’entreprise joue un rôle trop actif en ce qui concerne les publicités, qui constituent son principal modèle commercial, pour soutenir cela. » a déclaré le tribunal.

Devant les juges, Facebook a affirmé qu’il avait déjà retiré les annonces incriminées et que l’entreprise considérait « toutes les actions en justice, y compris un appel. »

La société a ajouté: « Il est important de noter que cette décision ne change pas notre engagement à lutter contre ce type de publicité. Nous ne saurions trop insister sur le fait que ce type de publicités n’ont absolument aucune place sur Facebook, et nous les supprimons dès que nous les trouvons.»

On rappellera que réseau social avait initialement interdit les publicités liées aux cryptos début 2018. Cependant, l’entreprise a changé de position quelques mois plus tard en mettant à jour ses politiques afin de permettre à nouveau ce genre de publicités sur sa plateforme, un an avant de publier le whitepaper annonçant le lancement de Libra.

Ironie de l’histoire, TheCoinTribune évoquait il y a à peine quelques semaines, comment Facebook laissait passer des annonces sponsorisées pour des sites d’arnaques…proposant à la vente sa propre cryptomonnaies Libra !

A
A
Violaine Silverstein

Quand j’ai commencé dans les cryptos il y a 3 ans, il y avait plus de 95% d’hommes et encore très peu de femmes, bon ça n'a toujours pas beaucoup changé, mais les choses bougent et je suis fière de representer les femmes dans ce milieu très technique qui est passionnant et plein d'avenir.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 62 425,61 $ 1.44%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 3 869,66 $ 0.64%
DEFI (DEFIPERP) 11 992,70 $ 0.65%
MARKETS (ACWI) 103,63 $ 0.82%
GOLD (XAUUSD) 1 771,08 $ 0.21%
TECH (NDX) 15 146,92 $ 0.63%
CURRENCIES (EURUSD) 1,16 $ -0.05%
CURRENCIES (EURGBP) 0,843100 £ 0.04%
CRUDEOIL (USOIL) 83,25 $ 0.95%
IMM. US (REIT) 2 666,33 $ -0.01%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching d’une heure avec un expert. Remplissez le formulaire et notre expert vous contactera sous 24 heures.