Se connecter S'abonner

Un utilisateur de Bittrex “perd” 1,3 Bitcoin (BTC), la justice espagnole ordonne une enquête pour fraude

Une fois de plus, les cryptoexchanges et le Bitcoin (BTC) se retrouvent mêlés à une affaire de fraude informatique. La scène qui se déroule en Espagne, plus précisément à Tenerife, implique un ressortissant de la localité qui aurait perdu 1,3 Bitcoin qu’il conservait sur la plateforme Bittrex. Suite à la plainte déposée par l’intéressé, un tribunal du pays a ordonné la tenue d’une enquête afin de situer les responsabilités dans cette affaire.

Bittrex attribue le vol des bitcoins aux actions des cybercriminels

48 heures avant de constater la disparition des Bitcoins, l’utilisateur de Bittrex dont l’identité n’a pas filtré avait rencontré des difficultés à accéder à ses fonds. Une fois l’accès obtenu, il constata avec stupéfaction la perte des actifs tout en faisant part de sa surprise désagréable à l’exchange. Celle-ci ne tardera d’ailleurs pas à trouver les coupables d’une telle opération en désignant bien entendu les cybercriminels.  Pas convaincu de l’explication qui lui était donnée, l’utilisateur anonyme s’en est remis aux autorités du pays pour élucider cette affaire.

Il s’en est ainsi suivi une ordonnance d’un tribunal espagnol qui demande aux forces de l’ordre d’effectuer des recherches en ligne pour retrouver l’auteur du vol. Désirant faire la lumière à tous les niveaux, le tribunal a aussi exigé de l’exchange la fourniture d’une police d’assurance appropriée. Un expert a également été saisi pour évaluer les frais éventuels auxquels Bittrex serait confronté suite à la perte de l’utilisateur. Le moins qu’on puisse dire, c’est que celui-ci n’est pas de l’avis de l’exchange en ce qui concerne sa responsabilité dans cette affaire. 

Un laxisme de la part de Bittrex

L’expert en est effectivement venu à la conclusion que « Bittrex a permis quatre tentatives d’accès avant le vol, le 26 mai 2020, à partir d’adresses IP différentes, avec des emplacements différents et avec des systèmes d’exploitation différents, toutes incompatibles avec ce qui était utilisé par l’utilisateur jusqu’à ce moment et Bittrex n’a rien fait pour l’empêcher ».

En dehors de ces constats, l’expert ajouta que les cybercriminels se seraient servis d’un système d’exploitation différent de celui de l’utilisateur volé. Là également la responsabilité de l’exchange est engagée d’après l’expert, une telle anomalie aurait dû en effet déclencher une alerte sécurité au serveur.

En attendant que la main soit mise sur les cybercriminels, Bittrex risquerait donc de payer les frais de sa négligence dans cette affaire. Une note qui pourrait atteindre au minimum 58 000 dollars soit la valeur totale des Bitcoins dérobés au moment des faits.

Plus d’actions
Partagez

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo