Une explosion énorme en Corée du Nord...celle de la cryptomonnaie Monero !

sam 15 Fév 2020 ▪ 9h30 ▪ 3 min de lecture - par Zoé De La Roche

Au moins les détracteurs du Bitcoin (BTC) ne pourront accuser la doyenne des cryptos d’être également l’outil financier préféré des pays dans le collimateur des pays occidentaux ou des Nations Unies, pour contourner les sanctions internationales. Même si il s’est servi du BTC pour contourner ces fameuses sanctions, Nicolas Maduro a préféré créer le Petro (PTR) national – ça fait probablement plus local aux yeux de ses compadres – et, Kim Jong-un préfère apparemment le Monero (XMR) – ça a peut-être un rapport avec Taylor Swift. Retour en Corée du Nord pour un crypto-tourisme, non pour discuter d’une énième épopée de Virgil Griffith mais, pour « visiter » les mines de XMR et les activités du minage dans le pays le plus fermé au monde.

Le Monero, crypto-star du net de Corée du Nord

Un rapport publié par l’Insikt Group cite une « augmentation de 300% du volume d’activité à destination et en provenance des réseaux nord-coréens depuis 2017 ». Une grande partie de ces activités serait dédiée au minage du Monero qui aurait été multiplié par 10 en Corée du Nord, au cours de l’année 2019.

Kim Jong-Un et ses proches semblent préférer le XMR au BTC, le Monero étant anonyme et axé sur la vie privée – c’est vrai que son pays est connu pour respecter la vie privée de ses citoyens – ce qui en fait l’outil idéal pour contourner les sanctions internationales.

Mais ce n’est pas tout !  Le Monero (XMR)a également été conçu de manière à rendre possible son minage, même par des machines non spécialisées et « et ses ports de minage tendent à s’adapter en fonction de leur capacité ».

De nombreux mineurs utiliseraient le port 3333 pour les machines bas de gamme et, le port 7777 pour des machines haut de gamme disposant de capacités nettement supérieures.

Kim adore Dennis Rodman et les cryptos

La Corée du Nord organise sa deuxième Conférence sur la blockchain et les cryptos du 18 au 22 février 2020, sous l’œil vigilant de l’ONU et de l’Oncle Sam.

Les activités du groupe de hackers Lazarus, qui a causé du tort à pas mal de wallets et de cryptophiles, seraient également financées par le régime de Pyongyang pour renflouer les caisses du pays.

Pas facile d’obtenir son visa pour la Corée du Nord mais, vous n’en aurez pas besoin si vous vous appelez Monero ou si vous trouvez un moyen de vous tokeniser: Le minage du Monero y a été décuplé en 2019.  Kim Jong-Un ira-t-il jusqu’à financer ou même ouvrir une free tax & regulation zone pour les startups blockchain et cryptos du monde entier ?

A
A
Zoé De La Roche

La mode c'est bien, mais la blockchain c'est l'avenir, on est d'accord non ?! C'est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c'est d'essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 60 777,66 $ 0.74%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 4 220,25 $ 2.14%
DEFI (DEFIPERP) 13 702,00 $ 1.05%
MARKETS (ACWI) 105,21 $ -0.06%
GOLD (XAUUSD) 1 787,60 $ -0.25%
TECH (NDX) 15 559,49 $ 0.29%
CURRENCIES (EURUSD) 1,16 $ 0.06%
CURRENCIES (EURGBP) 0,842460 £ 0.09%
CRUDEOIL (USOIL) 84,16 $ -0.34%
IMM. US (REIT) 2 747,83 $ 0.32%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email