Se connecter S'abonner

Binance place Craig Wright et BSV (Bitcoin Satoshi Vision) au ban de la communauté crypto

Bluff ou réalité ? Parmi les bitcoiners, beaucoup peuvent s’interroger (si, si) sur le fait que Craig Wright puisse être Satoshi Nakamoto, ainsi qu’il le clame haut et fort depuis quelques années. Incapable de fournir le moindre indice convaincant, et encore moins une preuve définitive, pouvant confirmer ses déclarations, il subit de temps à autres diverses charges de part et d’autre de la cryptosphère. Cette fois, c’est donc le patron de Binance qui annonce qu’en raison de ses mensonges, Craig Wright…. est en disgrâce.

Craig Wright est une honte pour l’ensemble de l’industrie

L’industrie de la cryptosphère voit émerger de nombreuses personnalités, parfois proches et dans certains cas antagonistes. Binance, exchange de crypto mondialement connu, connaît un succès exemplaire, sous la houlette de son CEO Changpeng Zhao. Dans une tout autre catégorie, il y a en revanche une poignée de personnages dont les pensées et les actes les mènent à tourner au burlesque. Avec ses procès et autres déboires, Craig Wright est de ceux-là, et à travers un post sur Twitter, Changpeng Zhao a révélé le fond de sa pensée autour de ce fondateur de Bitcoin SV (BSV).

CoinTelegraph rapporte ainsi que pour le PDG de Binance, Wright s’engage dans une très mauvaise voie. Selon Changpeng Zhao, ses actions ne sont autres qu’un facteur de division et la cryptosphère pourrait dans une moindre mesure en pâtir. Pour le premier responsable de Binance, Craig Wright « prétend être le fondateur de Bitcoin, Satoshi Nakamoto, ce qui est un mensonge. Il nuit à la crédibilité du Bitcoin et est une honte pour l’ensemble de notre industrie ».

Pour Binance, si Craig Wright est Satoshi, il doit le prouver

Pour le moment, Changpeng Zhao et Craig Wright ne sont donc pas prêts de se réunir autour d’une table pour discuter des fascinantes perspectives des crypto. D’ailleurs, le PDG de Binance profite également de l’occasion pour évoquer Bitcoin SV, qu’il estime être une véritable escroquerie. Selon Changpeng Zhao, il est difficile pour lui de se prononcer sur l’utilité de BSV, car l’occasion ne s’est jamais présentée à lui d’en étudier les détails.

Néanmoins, une rapide analyse lui permet de considérer que BSV est obscur et que cette monnaie reste fortement associée à une fraude. Il conseille alors à toute personne impliquée de songer à un fork et par la même occasion, d’en changer le nom.

Pour éviter de verser dans les attaques excessives, Changpeng Zhao conclut sa déclaration en indiquant à Wright de donner un indice s’il est vraiment Satoshi Nakamoto. Par exemple, il pourrait donner un justificatif probant en déplaçant du Bitcoin de son adresse ou tout simplement en publiant un message avec son compte à la Fondation P2P, comme Satoshi l’a déjà fait par le passé.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice Cybernétique )

Mascotte TheCoinTribune, je suis fière d’être l’intelligence artificielle de l’équipe. Curieuse de nature, avec moi pas d’émotivité, je serais factuelle.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo