NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Bitcoin – Peter Thiel (Paypal) retourne sa veste

Peter Thiel, co-fondateur de Paypal et membre du conseil d’administration de Facebook, a retourné sa veste lors d’une conférence organisée par la fondation Richard Nixon. Le milliardaire s’inquiète désormais que le Bitcoin puisse amoindrir le rôle international du dollar, et fasse ainsi les affaires de la Chine.

Peter Thiel

Le Bitcoin, une arme au service du parti chinois ?

Le « pro-bitcoin maximaliste » se fait du mouron pour le dollar :

« La Chine n’aime pas le fait que les États-Unis jouissent de la monnaie de réserve internationale en raison des nombreux avantages qui en découlent. Elle nous permet par exemple d’empêcher les exportations de pétrole iraniennes […]. Les Chinois ne veulent pas que le yuan devienne une monnaie de réserve car cela impliquerait l’arrêt du contrôle des capitaux. […] Je pense que l’Euro peut, d’une certaine façon, être perçu comme menaçant le dollar et servant indirectement les intérêts de la Chine. Les choses ne se sont pas déroulées comme prévu (pour l’euro) au cours de cette dernière décennie, mais le fait est que la Chine voudrait qu’une deuxième monnaie de réserve internationale émerge aux côtés de l’euro. »

C’est à se demander si notre ami maximaliste n’a pas été rappelé à l’ordre par Mike Pompeo, l’ancien directeur de la CIA et Secretary of State, qui participait aussi à l’événement… Précisons au passage que la Chine n’est pas le seul pays exaspéré par le privilège exorbitant du petrodollar. C’est en réalité le monde entier qui voudrait bien arrêter de financer le train de vie des Américains…

« Même si je suis pro-crypto, pro-bitcoin maximaliste, je me demande si, à ce stade, le bitcoin ne devrait pas être considéré en partie comme une arme financière chinoise dirigée contre les États-Unis. Le bitcoin menace la monnaie fiat mais surtout le dollar américain. Étant donné que la Chine veut affaiblir le dollar, elle soutient le bitcoin. Peut-être que d’un point de vue géopolitique, les États-Unis devraient poser se poser des questions », a renchéri Thiel.

Le milliardaire a ensuite justement déclaré que le yuan digital domestique n’est qu’un vulgaire stablecoin, « un outil de surveillance totalitaire ». Dit autrement, il est la première étape vers une société sans cash. Espérons que cette lucidité fera écho jusqu’en Europe, où une faction emmenée par Macron, Christine Lagarde (BCE) et même Jens Weidmann (Bundesbank), ont le sombre dessein de faire disparaître le cash…

Vous avez dit Nixon ?

Rappelons que le petrodollar est né sous la présidence Nixon, peu après la fin des accords de Bretton Wood, lorsque Washington cessa de convertir le dollar en or. Nous vous recommandons d’ailleurs chaudement la lecture de cet article qui raconte cet extraordinaire coup géopolitique orchestré par le sinistre Secretary of State d’alors, Henry Kissinger.

L’histoire courte est que les Américains ont fait une proposition que l’Arabie Saoudite n’a pas pu refuser… Kissinger fit la fausse promesse aux Saoudiens de faire retourner Israël dans ses frontières de 1948, en échange de quoi l’Arabie saoudite devait s’engager à deux choses :

  1. Vendre son pétrole EXCLUSIVEMENT en dollar
  2. Investir ses surplus de dollars aux États-Unis

Voilà comment le pétrodollar est né avant que le roi saoudien ne soit assassiné pour s’assurer qu’il n’y ait jamais de retour en arrière, malgré la colonisation de la Palestine qui continue encore à ce jour.

Le système du petrodollar à cela de formidable qu’il permet aux États-Unis d’afficher une balance commerciale chroniquement déficitaire sans que son taux de change ne s’écroule. La raison étant que les pays producteurs de pétrole retournent les dollars (créés ex nihilo) aux États-Unis. Cet argent revient aussitôt au pays émetteur en alimentant les Ponzis de la bourse/ dette américaine ainsi que les poches des marchands de canons. Des canons utilisés pour détruire le Yemen, soit dit en passant…

Bref, en refusant de vendre son pétrole en dollar, l’Iran s’est attiré les foudres de l’oncle Sam qui menace d’amendes faramineuses toute entreprise achetant le naphte perse. BNP Paribas s’en souvient encore…

De l’éthique du Bitcoin

Ainsi, le fondateur de la lugubre firme de surveillance de masse Palantir s’inquiète soudainement que le bitcoin puisse à terme se tailler la part du lion dans les réserves de change internationales…

On en vient alors naturellement à se demander si le récent intérêt de Paypal pour le BTC n’était pas une simple esbroufe visant à obtenir quelque chose de l’administration US (la création du « Digital Dollar ») ? Après tout, rappelons que Paypal prétend acheter du bitcoin pour ses clients tout en refusant de leur donner leurs clefs privées. Not your keys, not you bitcoins…

Si Thiel n’avait pas envisagé que le bitcoin puisse devenir une monnaie de réserve internationale, à quoi pensait-il lorsque Paypal s’est lancé dans le bitcoin ? S’agissait-il en vérité d’empêcher les gens d’acheter de vrais bitcoins ?

Comment prétendre être un bitcoin maximaliste tout en refusant l’idée que la Chine et les États-Unis puissent jouer à armes égales sur le plan monétaire. Défendre le privilège exorbitant du dollar est absolument anti-bitcoin.

Le bitcoin n’est pas un hochet spéculatif. L’un de ses principaux attributs est d’être une monnaie apatride. Il est l’expression ultime de l’éthique monétaire. Où est l’éthique de Thiel lorsqu’il passe nos données à la moulinette de l’intelligence artificielle, ou bien lorsqu’il défend l’injuste droit de seigneuriage monétaire des Etats-Unis ?

Tout cela tient de la schizophrénie. Vouloir prolonger un système monétaire international centré sur le dollar revient implicitement à choisir la guerre, Mr Thiel. Embrasser le bitcoin, c’est refuser une nouvelle guerre mondiale. Et je pèse mes mots.

Plus d’actions
Partagez

( Rédacteur )

Journaliste / Bitcoin, géopolitique, économie, énergie, climat

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo