A
A

États-Unis : Ron Paul craint un retour à l’interdiction du Bitcoin (BTC)

lun 28 Mar 2022 ▪ 15h30 ▪ 4 min de lecture - par Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

Le libertarien texan Ron Paul affirme que le risque d’une éventuelle interdiction du bitcoin plane toujours sur les États-Unis. C’est la raison pour laquelle il suggère aux gouvernants de l’autoriser une bonne fois pour toutes.

Interdiction du bitcoin aux Etats-Unis

Le dollar, en phase de déclin

Pour votre gouverne, Ron Paul a été candidat à plusieurs courses à la présidence des États-Unis : en 1998, en 2008 et en 2012. À la fois auteur, activiste et physicien, il fut un politicien qui a servi le Texas sous la houlette du Parti libertarien.

Interviewé par Kitco News sur l’avenir du dollar américain et de l’interdiction du bitcoin, il disait que :

« Nous aurons moins de poids en tant qu’émetteur de la monnaie de réserve mondiale, et cela a déjà commencé dans cette direction. Le dollar n’a jamais eu le mérite d’être une monnaie de réserve. La façon dont nous sommes sortis de la Seconde Guerre mondiale était tout simplement accidentelle ; nous n’avons pas été bombardés en mille morceaux, nous avions encore beaucoup de richesses, nous avions tout l’or, nous avions les directions, nous contrôlions le FMI et la Banque mondiale, nous avons établi l’OTAN et… nous avons dirigé notre emprise de cette façon »

Et il ajoute :

« Il y a aussi la subjectivité de la chose : la richesse d’un pays, la quantité de richesse dans ce pays, donc d’autres éléments aident à définir la valeur de la monnaie. Mais si vous continuez à imprimer [de la monnaie], elle perd sa valeur et c’est ce qui va se passer. »

L’interdiction du bitcoin (BTC), une éventualité à ne pas écarter ?

C’est sur les colonnes de Bitcoin.com que le Dr Paul a avoué que la reine des cryptomonnaies pourrait faire l’objet d’une interdiction.

Ainsi, il a déclaré que :

« Oui, je le pense, principalement parce que je suis influencé par tout un tas de choses par l’histoire, et l’histoire de l’or, et mon intérêt pour l’étude de la monnaie et certains des principes que l’économie autrichienne enseigne sur ce que devrait être la nature de la monnaie… Mais cela n’empêche pas de défendre l’idée, pour ceux qui connaissent la crypto, qui la comprennent mieux que moi, qu’elle devrait être évidemment autorisée. Mais beaucoup de gens ne le comprennent pas, donc je serai prudent. »

Avant de terminer par :

« J’ai essayé de comprendre, est-ce que [le bitcoin] ressemble plus à une action ou à une obligation ou à un actif dur de base ? À l’heure actuelle, je dirais, en regardant différentes statistiques, qu’il semble suivre le cours des actions. »

Eh oui, Mr Paul, vous avez tout compris, ou du moins saisi l’essentiel du bitcoin (BTC). En effet, c’est à partir de tels constats que les amoureux des cryptomonnaies ne cessent de crier sur les toits que le fiat est voué à s’éteindre. Si un jour les États-Unis venaient à choisir l’interdiction du bitcoin, ce sera par pur deni. Mais Cointribune a bien retenu la leçon, « beaucoup de gens ne le comprennent pas ». Autant continuer à démocratiser le bitcoin, tant qu’on y est.

Source : CryptoGlobe

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA avatar
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !