A
A

États-Unis : Une artiste russe brûle son passeport et vend la vidéo aux enchères comme NFT

mar 08 Mar 2022 ▪ 10h00 ▪ 4 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

Cofondateur d’Ethereum, Vitalik Buterin n’est pas le seul acteur de la cryptosphère d’origine russe à ne pas cautionner l’attaque militaire de son pays contre l’Ukraine. Moins connue que ce dernier, l’artiste russe Olive Allen qui réside depuis plus d’une décennie aux États-Unis vient d’exprimer de façon originale et extrême son mécontentement. Elle a en effet choisi de brûler le passeport de son pays d’origine devant le consulat général de la Fédération de Russie à New York, tout en prenant soin d’immortaliser son geste.

Les bénéfices de la vente du NFT Passport Burning seront versés à l’Ukraine

Pour justifier son action, Olive Allen a affirmé qu’elle tenait à rompre avec le faux récit selon lequel tous les civils russes soutenaient le choix de Vladimir Poutine d’envahir l’Ukraine. En brûlant publiquement son passeport, l’artiste savait pertinemment qu’elle se privait définitivement de la possibilité de retourner un jour dans son pays tant que l’actuel président serait au pouvoir. « Je ne considère pas la Russie de Poutine comme ma maison. Je ne pourrais jamais retourner en Russie avec le régime actuel. Je serais arrêtée tout de suite », a-t-elle déclaré.

La vidéo montrant l’artiste en train de brûler son passeport a été convertie en un NFT baptisé Passport Burning. Elle a déclaré sur son compte Twitter que le NFT fera l’objet d’une vente aux enchères au profit de l’Ukraine sur SuperRare. « La guerre en Ukraine est une tragédie qui prend la vie de personnes innocentes et apporte une destruction dévastatrice. Elle me brise le cœur. J’ai brûlé mon passeport non pas parce que je n’aime pas mon pays, mais parce que je ne crois pas en la Russie de Poutine. Je défends la paix et la liberté aujourd’hui et chaque jour », a ajouté Olive Allen.

Les NFT comme dons crypto pour aider l’Ukraine

Le magazine Time a annoncé que TimePieces, une initiative web 3.0, allait lancer Artists for Peace, une vente aux enchères de NFT réalisé par 59 artistes. L’objectif de ces derniers est de soutenir financièrement les efforts humanitaires et de secours en Ukraine. La société a déclaré qu’elle ne prélèverait aucune commission sur les ventes.

Par ailleurs, le gouvernement ukrainien est en train de créer une collection de NFT afin de mobiliser des fonds pour la guerre, et Aid for Ukraine a également reçu trois NFT basés sur Solana comme dons. La semaine écoulée, un donateur anonyme a transféré sur le portefeuille Ethereum du gouvernement ukrainien un CryptoPunk très recherché d’une valeur de plus de 200 000 dollars.

Lancée le 4 mars, la vente aux enchères de Passport Burning  a recueilli 14 offres et a été remportée pour 3,66 ETH par l’utilisateur @dedb8. Tous les bénéfices de la vente seront versés à Save the Children International via la plateforme caritative à but non lucratif Giving Block.

Source : BeInCrypto

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Luc Jose Adjinacou avatar
Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur une cryptomonnaie n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !