Gary Gensler : Bitcoin (BTC) est en concurrence avec le système bancaire américain

ven 03 Déc 2021 ▪ 9h00 ▪ 5 min de lecture - par Salomé Guerin

Le patron de la Securities and Exchange Commission (littéralement traduit par « Commission des valeurs mobilières »), Gary Gensler, s’est exprimé lors du sommet DACOM ce mercredi. Il a déclaré que Bitcoin avait été créé « en réaction » au système monétaire américain et à son consensus mondial. Selon lui, Bitcoin est un concurrent du système bancaire américain et de son consensus mondial.

Réaction au système bancaire ?

« Nous avons superposé notre système de monnaie numérique il y a environ 40 ans avec le blanchiment d’argent et divers régimes et sanctions dans le monde entier ; nous avons superposé cela sur un système de monnaie numérique appelé système bancaire », a déclaré Gensler. « En 2008, Satoshi Nakamoto a écrit ce document en partie comme une réaction, une approche hors réseau. Il n’est pas surprenant qu’il y ait une certaine concurrence que vous et moi ne soutenons pas, mais qui essaie de saper ce consensus mondial. »

Au cours du sommet, le président de la SEC a rejoint son prédécesseur Jay Clayton, pour une conversation sur le bitcoin, les cryptomonnaies, les cryptoactifs, les fonds négociés en bourse (ETF) et la finance décentralisée.

Bitcoin, dollar et cryptoactifs

Tout au long de la conversation, le président de la SEC a continué à tracer une ligne de démarcation entre le bitcoin et les cryptoactifs. Bien que Gensler ne se porte pas garant de l’un ou de l’autre, il reconnaît leurs différences, soulignant le caractère de valeurs mobilières de nombreux projets.

Gensler a indiqué à maintes reprises qu’il considérait le secteur de la cryptomonnaie comme un « Far West ». Le président de la SEC a exhorté les « gardiens » des nombreux projets de cryptomonnaie existants à « trouver un moyen de s’inscrire et d’entrer dans le cadre de la protection des investisseurs. » De tels projets, « qu’il s’agisse d’une plateforme de trading ou d’un token, ne vont pas évoluer en dehors des principes de la politique publique », a-t-il ajouté.

En parlant de cryptoactifs, Gensler a commenté comment de tels développements existaient déjà et n’exigeaient pas une décentralisation pour fonctionner. Le président de la SEC a également fait un parallèle entre le dollar américain et le concept de monnaie numérique, minimisant leurs différences :

« Le dollar américain, l’euro et le yen, et la plupart des entreprises publiques, sont numériques. Vous achetez et vendez des actions numériques, des bons du Trésor numériques ; il n’y a plus de dette physique du Trésor. J’ai tendance à appeler cela les cryptoactifs. »

Cependant, Gensler n’a pas tout simplement supprimé le droit d’existence d’autres cryptoactifs. Il a précisé :

« En fin de compte, les investisseurs devraient décider dans quoi il vaut la peine d’investir leur argent. Néanmoins, cela nécessite des informations claires et simples sur les objectifs de chaque projet avec leurs offres. »

Les stablecoins et les tokens

Gensler a souligné l’importance d’une « divulgation complète et équitable » du point de vue de la « protection des investisseurs et de la prévention de la fraude » :

« Si ces cryptoactifs ne passent pas sous l’égide réglementaire de la SEC, il pourrait y avoir des instabilités financières à l’avenir. Les innovations autour de la DeFi pourraient être réelles, mais elles ne persisteront pas si elles restent en dehors des cadres de la politique publique », a-t-il ajouté.

En ce qui concerne les stablecoins, Gensler les a assimilés encore une fois à des « jetons de poker dans les casinos », soulignant que la majorité du mouvement dans ce secteur s’est produit au sein des plateformes de trading :

« Ils ont d’abord été mis en avant pour rendre les plateformes de trading plus efficaces, mais cela a également permis aux personnes du monde entier d’éviter le blanchiment d’argent et la conformité fiscale dans les juridictions. »

Le président de la SEC a également déclaré que sa commission collaborerait avec des agences apparentées telles que la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) pour déterminer comment les différents tokens devraient être traités par les marchés américains et son organisme de réglementation.

Le président de la SEC a exprimé son opinion assez catégorique à propos des monnaies numériques. Cela dit, il convient de noter que Gary Gensler soutient l’idée de la réglementation précise et rigoureuse du domaine crypto, et il n’est pas le seul à partager cette opinion.

Source : bitcoinmagazine

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

User Image
Salomé Guerin

Si les cryptomonnaies sont synonymes de liberté financière, alors elles doivent jouer un rôle clé dans l'émancipation financière des femmes. Avec l'éducation adéquate, la crypto peut constituer un outil puissant pour mener la bataille contre les inégalités de genre.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 30 144,40 $ 2.46%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 2 028,62 $ 2.81%
DEFI (DEFIPERP) 3 758,60 $ 2.87%
MARKETS (ACWI) 87,95 $ 0.29%
GOLD (XAUUSD) 1 846,18 $ 0.24%
TECH (NDX) 11 835,62 $ -0.29%
CURRENCIES (EURUSD) 1,06 $ -0.21%
CURRENCIES (EURGBP) 0,844980 £ -0.41%
CRUDEOIL (USOIL) 110,52 $ -0.99%
IMM. US (REIT) 2 463,96 $ 0.79%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email et tentez de gagner 0.2 ETH en vous inscrivant aujourd'hui

Guides Crypto
Vous devez remplir le formulaire pour recevoir votre document