Se connecter S'abonner

Le fondateur de IOTA remboursera lui-même les 2 millions du hack

Tous les héros ne portent pas de capes. Le 12 février dernier, le réseau IOTA (MIOTA) a été victime d’une attaque visant les portefeuilles des utilisateurs et au cours de laquelle 46 personnes ont été dépouillées de leurs avoirs. Dès que le hack a été remarqué, le réseau a été déconnecté le même jour et est resté non-fonctionnel depuis ce moment. Vendredi dernier, dans une interview, David Sonstebo, le fondateur d’IOTA, a annoncé qu’il rembourserait personnellement les victimes. Le montant en question s’élève à 8,52 millions de MIOTA soit à peu près 1,97 million de dollars.

fondateur IOTA remboursera 2 millions hack

Retour sur le hack du réseau IOTA du 12 février 2020

Selon David Sonstebo, le fondateur d’IOTA, le hack du réseau IOTA du 12 février visait en réalité l’infrastructure de MoonPay. Malheureusement, explique-t-il, compte tenu de la façon MoonPay a été intégrée au portefeuille IOTA, il y avait une vulnérabilité dans le portefeuille que le pirate a exploitée.

David Sonstebo, le Co-fondateur de IOTA

David Sonstebo se réjouit cependant du fait que grâce à une intervention rapide de la Fondation IOTA – notamment l’arrêt du coordinateur – le hacker n’ait pas pu faire autant de ravages qu’il aurait pu. Seulement 46 personnes ont été directement affectées et le montant total des IOTAS volés sur les comptes était de 8,52 millions de MIOTA.

Le fondateur d’IOTA va rembourser les victimes de sa propre poche

Au cours de l’interview, David Sonstebo a rappelé que l’objectif de la fondation IOTA est de « construire le premier DLT (registre partagé) véritablement décentralisé, évolutif et sans frais au monde, afin de catalyser un avenir autonome sécurisé et une innovation sans équivalent dans plusieurs industries ».

Le fondateur d’IOTA considère que la fondation est « plus que jamais proche d’atteindre son objectif » et devrait poursuivre la mission « sans être perturbée ». Pour cela, David Sonstebo a annoncé qu’il mobiliserait ses avoirs personnels pour rembourser les 8,52 millions de MIOTA volés, un montant qui équivaut environ à 2 millions de dollars.

Ce que David Sonstebo retient du piratage de l’IOTA

Au cours de l’interview, David Sonstebo a confié que le piratage de l’IOTA lui avait enseigné qu’il ne faut « en aucune circonstance, transiger sur les questions de sécurité ». Il a expliqué que la vulnérabilité MoonPay exploitée par le hacker est apparue parce que la Fondation IOTA tentait d’être sur tous les fronts, tout en construisant l’un des meilleurs portefeuilles de l’espace crypto.

Il promet surtout que la fondation IOTA a déjà pris des engagements avec des cabinets d’audit tiers et engagé de nouveaux spécialistes de sécurité afin que de tels incidents ne se reproduisent plus. Pour finir, en guise de conseil aux développeurs de logiciels, il souligne un peu amer que « seuls les paranoïaques survivent ».

Le fondateur d’IOTA paiera donc personnellement pour son manque de vigilance. Toutefois, il espère quand même que le coupable « sera retrouvé un jour et que les fonds seront récupérés », même si les chances sont faibles.

Plus d’actions
Partagez

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo