Le premier sous-gouverneur de la Banque de France invite les régulateurs à superviser la DeFi

mer 01 Déc 2021 ▪ 13h30 ▪ 3 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

L’instauration d’un cadre réglementaire autour des cryptomonnaies constitue désormais une préoccupation majeure pour de nombreux pays. Cependant, la DeFi ne semble pas faire partie des sujets prioritaires qui sont abordés lors des discussions entre régulateurs. Premier sous-gouverneur de la Banque de France, Denis Beau souhaite que ces derniers se penchent davantage sur le sujet. Explications.

Renforcer la surveillance des activités de la DeFi

Dans un discours prononcé le 19 novembre et publié par la Banque des Règlements internationaux (BRI), Denis Beau a abordé la réglementation axée sur les cryptomonnaies en Europe. Il a notamment fait remarquer que d’autres changements réglementaires importants devront être introduits au projet de loi en cours d’élaboration.

« Je fais référence à la supervision du développement de la finance décentralisée, où les cadres réglementaires habituels sont contraints par le fait que les émetteurs et les fournisseurs de services ne sont pas facilement identifiables dans un environnement où les protocoles sont exécutés automatiquement sans intermédiaire, et où il n’y a pas de juridiction fixe pour les services offerts », a déclaré M. Beau.

L’une des propositions réglementaires auxquelles il fait référence, à savoir les marchés des cryptoactifs (MiCA), ne contient aucune disposition spécifique à la DeFi. M. Beau n’a pas fait de commentaires supplémentaires sur ce sujet particulier, mais son affirmation fait écho à celles des régulateurs aux États-Unis qui ont également exprimé le souhait de renforcer la surveillance des activités liées à la DeFi.

L’évolution des projets autour des CBDC

M. Beau s’est également intéressé au développement des monnaies numériques de banque centrale (CBDC) et au programme pilote de son institution dans ce domaine. Le 18 juin dernier, la Banque de France effectuait pour la première fois une transaction avec une CBDC dans le cadre de la simulation d’un achat de titre. L’expérience avait connu la participation de la Banque suisse SEBA et de la Banque internationale à Luxembourg.

M. Beau a fait savoir que son institution mène actuellement des études pour définir le cadre dans lequel une CBDC pourrait être utilisée dans le pays. Il a fait savoir que l’un des principaux objectifs est d’en faire un instrument devant assurer des transactions sécurisées entre les institutions bancaires. À cet effet, la Banque de France participe au projet à long terme d’introduction d’un euro numérique qui est une initiative menée par la Banque centrale européenne.

Les transactions de la DeFi échappant totalement au contrôle des instances financières traditionnelles, M. Beau souhaite que les régulateurs changent la donne. L’intrusion de ces derniers dans le fonctionnement de la DeFi risque toutefois de poser problème étant donné que la réussite de cet écosystème réside dans sa décentralisation.

A
A
Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur quelques crypto n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 35 673,03 $ 1.66%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 2 496,90 $ 3.52%
DEFI (DEFIPERP) 6 649,50 $ 5.23%
MARKETS (ACWI) 99,52 $ -1.7%
GOLD (XAUUSD) 1 834,33 $ -0.25%
TECH (NDX) 14 438,40 $ -2.75%
CURRENCIES (EURUSD) 1,13 $ 0.29%
CURRENCIES (EURGBP) 0,836850 £ 0.62%
CRUDEOIL (USOIL) 84,76 $ 0.37%
IMM. US (REIT) 2 695,42 $ -0.27%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email