Le président russe Vladimir Poutine déclare que le bitcoin (BTC) a « le droit d’exister »

jeu 14 Oct 2021 ▪ 20h15 ▪ 3 min de lecture - par Thomas Poirier

Le président russe Vladimir Poutine a fait de nouveaux commentaires suggérant une tolérance croissante pour le bitcoin et les cryptomonnaies lors d’une interview avec CNBC publiée jeudi sur le site web du Kremlin, rapporte Bloomberg.

Il est encore « trop tôt »

« Je pense que cela a de la valeur », a déclaré Poutine à Hadley Gamble de CNBC lors de l’événement de la Semaine russe de l’énergie à Moscou. « Mais je ne crois pas qu’elle puisse être utilisée dans le commerce du pétrole. »

Des questions ont été soulevées quant à la manière dont la Russie sortirait des contrats pétroliers libellés en dollars en raison des sanctions économiques américaines. 

Poutine a déclaré que si le bitcoin et la cryptomonnaie pouvaient exister comme moyen de paiement, il était encore « trop tôt » pour parler du règlement des contrats bruts en bitcoins ou en cryptomonnaies plutôt qu’en dollars.

Le président russe a également exprimé des inquiétudes quant à la consommation d’énergie nécessaire pour maintenir le réseau Bitcoin, mais il a clairement fait part de son intention d’éloigner la Russie de la dépendance au dollar américain.

« Je crois que les États-Unis commettent une énorme erreur en utilisant le dollar comme instrument de sanction », a-t-il affirmé. « Nous sommes contraints. Nous n’avons pas d’autre choix que de passer aux transactions dans d’autres devises. » En juin, la Russie a annoncé qu’elle abandonnerait les actifs en dollars américains de son fonds souverain.

« À cet égard, nous pouvons dire que les États-Unis mordent la main qui les nourrit », a ajouté Poutine. 

« Ce dollar est un avantage concurrentiel. C’est une monnaie de réserve universelle, et les États-Unis l’utilisent aujourd’hui pour poursuivre des objectifs politiques, ce qui nuit à leurs intérêts stratégiques et économiques. »

Le bitcoin comme alternative 

Bien qu’il soit encore trop tôt pour dire si la Russie considère le bitcoin comme un réservoir de richesses pour remplacer le dollar, il est clair que les responsables comprennent que le dollar n’est pas viable en tant que monnaie de réserve à long terme et que le bitcoin peut constituer une alternative neutre potentielle.

Un mois plus tôt, Dmitri Peskov, le secrétaire de presse du président russe Vladimir Poutine, a déclaré que la Russie n’avait aucune raison de reconnaître le bitcoin.

De nombreux bitcoiners sont impatients de voir quel pays adoptera ensuite le bitcoin comme monnaie officielle au niveau de l’État. Bien que la Russie ne soit peut-être pas un candidat à court terme à l’adoption du bitcoin, son gouvernement se retrouve à en discuter parce que la question est débattue dans le monde entier.

Thomas Poirier

Je suis sûr que la blockchain et les cryptomonnaies représentent le futur, et je veux faire passer cette idée à tout le monde car plus il y aura de monde à croire aux cryptomonnaies, plus vite le futur arrivera.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.