NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

L’économiste Peter Schiff, promoteur du Bitcoin malgré lui ? L’instant “OK Boomer”

Les piteux rebondissements ayant entouré la “perte” de ses identifiants de wallet Coinbase – et son impossibilité d’accéder à ses bitcoins (BTC) – par l’économiste Peter Schiff ont ponctué la semaine.

La grosse colère de l’intéressé, fâché tout rouge et qui – plutôt que sa propre inconséquence – a préféré désigner Bitcoin comme fautif, a animé les fils d’actualités Twitter durant quelques jours. Cette mini-saga à suspense a offert un divertissement bienvenu, en tout cas plus palpitant que le morne horizon du marché.

Peter Schiff n’a jamais aimé Bitcoin. Et cette mésaventure ne risque pas de le faire changer d’opinion. Et si, bien malgré lui, il en avait en réalité assuré la plus efficace des promotions ?

L’éternel problème chaise-clavier

On a tous en tête cette situation gênante où une personne d’un certain age commence à cliquer compulsivement partout sur un écran parce que « cette saleté d’ordinateur ne fonctionne pas ». Si la victime à de la chance, le complot fomenté par les fabricants d’informatique sera déjoué par un petit fils compatissant qui viendra aider papy à conserver son calme et sa dignité.

L’économiste Peter Schiff n’avait peut-être aucun représentant de la génération Z sous la main, mais peu importe : Twitter pouvait parfaitement faire l’affaire ! C’est ainsi que cette semaine nous avons assisté à une épopée fascinante en mode « Peter Schiff et le mot de passe Coinbase perdu »

Outre la vague ironie de voir quelqu’un qui a plus ou moins toujours éreinté Bitcoin (dont il voyait la valeur descendre aussi bas que 1000 dollars debut 2020) pousser des cris d’orfraies à l’idée de ne plus y avoir accès, le fonds de “l’analyse” de l’économiste se résumait finalement en conclusion de son tweet :

« Je savais que posséder du Bitcoin était une mauvaise idée, je ne me doutais pas que c’était à ce point ».

Tout comme moi, vous avec probablement suivi la suite des événements. Après avoir accusé Bitcoin, Coinbase, Satoshi Nakamoto et le chien des voisins démocrates, notre victime de la semaine était finalement contrainte d’admettre la triste vérité : l’irascible économiste avait confondu son code PIN Coinbase avec son mot de passe d’accès à son portefeuille BTC.

“C’est où qu’on clique pour la blockchain ?”

Autrement, dit, se faisant un instant l’incarnation de la part tragique de la condition humaine, ce pauvre Peter se révélait être en réalité le seul artisan de son malheur. Et Bitcoin, bien évidemment n’y était pour rien.

Et si Peter Schiff, en vouant le BTC aux gémonies espérait peut-être qu’un vortex surgisse et engloutisse sa blockchain dans l’instant, il se pourrait qu’au contraire ses déconvenues et leur dénouement public n’aient en réalité fait que servir la cause de “l’or numérique”.

On ne se moque pas, on explique

De manière amusante (ou un peu triste, c’est selon), Peter Schiff n’en démord pas : cette histoire de PIN/mot de passe est un « bug de Bitcoin ».

Et l’économiste d’en profiter pour caler une promotion de l’or, dont il estime qu’il surpasse Bitcoin en tout point (alors qu’on sait parfaitement bien que l’un est le digne héritier de l’autre).

Quoi qu’il en soit, Il n’aura pas fallu longtemps pour que la communauté crypto ne commence à gentiment ironiser, le patron de Binance ouvrant le bal. “CZ” considèrant ainsi pour sa part qu’en réalité, les mésaventures de Peter Schiff sont une parfaite publicité pour Bitcoin :

« Je pense que Peter fait un excellent travail de promotion du bitcoin. Il ne se rend probablement pas compte qu’étant donné son raisonnement illogique, la plupart des gens feront exactement le contraire de ce qu’il dit. Nous avons besoin d’un plus grand nombre de voix “négatives” de ce type.»

Espérons que ChangPeng Zhao soit plus gentil avec son grand-père lorsqu’il a un problème de souris.

Bref, la seule chose que le patron d’Euro Capital est parvenu à démontrer cette semaine, c’est sa difficulté à reconnaître et apprendre de ses erreurs. On conviendra que ce petit soucis d’auto-évaluation est quelque peu inquiétant pour un gestionnaire de fonds dont les clients sont en droit d’attendre mieux que ce genre de problèmes d’ego.

Plus d’actions
Partagez

( Rédacteur )

Crypto-enthousiaste de la deuxième heure, rien n’a plus d’importance à mes yeux que d’accompagner l’adoption globale et la démocratisation des trésors que nous propose la blockchain.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo