Les cryptomonnaies ‘’ne sont pas de l’argent’’, selon la directrice générale du FMI

dim 10 Oct 2021 ▪ 12h00 ▪ 3 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

Chaque jour, la popularité des cryptomonnaies s’accroit un peu plus. Pour autant, peut-on vraiment les considérer comme de l’argent ? Si pour de nombreux investisseurs, la réponse est « oui », pour d’autres, les choses sont à voir sous un autre angle. D’après, la directrice du FMI par exemple, on ne doit pas considérer les actifs numériques comme de l’argent.

Les actifs numériques sont des « actifs de facto »

Que pense la plus haute autorité du FMI des actifs numériques ? Kristalina Georgieva, directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), a révélé son avis à propos du Bitcoin (BTC) et des autres monnaies électroniques. C’était au cours d’un évènement organisé par l’Université Bocconi en Italie. Elle a expliqué que selon elle, les monnaies numériques de banque centrale (CBDC) sont les seules devises les plus fiables dans la sphère des monnaies électroniques.

Revenant sur les monnaies numériques comme le Bitcoin (BTC), l’Ethereum (ETH) et autres, elle a indiqué qu’elle les considère comme des « actifs de facto ». Cet avis tranché s’explique par le fait que ces devises ne s’appuient pas sur de solides bases qui garantissent la stabilité de leur prix. « Dans l’histoire de la monnaie, il est difficile de les considérer comme de la monnaie », a glissé Mme Georgieva.

La première responsable du FMI a aussi déclaré : « Il est très impressionnant de voir à quel point la communauté internationale, les banques centrales, les institutions comme la nôtre sont maintenant activement engagées pour s’assurer que dans ce monde en pleine évolution de la numérisation, l’argent est une source de confiance et aide l’économie à fonctionner plutôt que (d’être) un risque ».

Les décideurs politiques devraient agir

Alors qu’elle garde une position très tranchée sur les actifs numériques, Mme Georgieva a exhorté les décideurs politiques à se pencher davantage sur la question. Elle souhaite que les monnaies numériques de banque centrale prennent le pas sur les autres devises électroniques, car elles garantiraient une meilleure sécurité aux utilisateurs.

Les commentaires de la directrice générale du FMI sont faits en une période relativement sensible. En effet, actuellement, en Europe, les conditions semblent appropriées pour éviter une nouvelle crise de la dette. La Grèce avait déjà été confrontée à une telle crise entre 2007 et 2008 et tout le monde en a vu les répercussions sur l’économie du pays.

Les cryptomonnaies ont gagné beaucoup de cœurs au cours de ces dernières années, mais elles n’en demeurent pas moins une ‘’illusion’’ selon la directrice générale du Fonds monétaire internationale (FMI). Elle considère qu’elles ne méritent pas d’être considérées comme de l’argent réel, car elles n’offrent aucune sécurité.

A
A
DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 61 359,68 $ 6.95%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 3 854,06 $ 1.68%
DEFI (DEFIPERP) 12 050,30 $ 2.21%
MARKETS (ACWI) 103,57 $ 0.76%
GOLD (XAUUSD) 1 768,13 $ -1.52%
TECH (NDX) 15 123,24 $ 0.47%
CURRENCIES (EURUSD) 1,16 $ 0.03%
CURRENCIES (EURGBP) 0,844060 £ -0.44%
CRUDEOIL (USOIL) 82,17 $ 0.92%
IMM. US (REIT) 2 662,55 $ -0.15%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching d’une heure avec un expert. Remplissez le formulaire et notre expert vous contactera sous 24 heures.