Miami a l’intention de payer ses fonctionnaires en bitcoins (BTC)

jeu 14 Oct 2021 ▪ 14h30 ▪ 4 min de lecture - par Jean-Louis Lefevre

Le maire de Miami, Francis X. Suarez, est connu pour son amour du bitcoin. Il travaille dur pour faire de Miami le plus grand centre de cryptomonnaies des États-Unis. Au premier trimestre 2021, Suarez a annoncé que la ville prévoyait de payer les employés municipaux en bitcoins et de permettre aux résidents qui le souhaitent de payer leurs impôts locaux en cryptomonnaies. 

Les doutes sur les intentions du maire se dissipent

Auparavant, les sceptiques affirmaient que l’idée de payer les fonctionnaires municipaux en bitcoins était sans fondement, car la trésorerie de la ville n’est pas directement contrôlée par le maire. D’après eux, le désir de Suarez de transférer une partie du budget de la ville en cryptoactifs n’est rien d’autre qu’un rêve fantomatique qui ne peut être réalisé dans les réalités actuelles de la Floride. 

Cependant, Suarez a déclaré qu’il ferait une demande au nom de la ville pour légaliser une telle pratique d’ici la fin du mois :

« Je veux que nous obtenions le statut de capitale des cryptomonnaies des États-Unis et que nous devenions le plus grand centre de cryptomonnaies au monde ». Ce faisant, le maire a ainsi confirmé le sérieux de ses intentions.

Francis X. Suarez, en tant que chef de l’administration de Miami, avait déjà proposé au mois de février que la ville soit autorisée à investir dans le bitcoin, mais les restrictions imposées par la loi de Floride ne permettent pas aux gouvernements locaux de disposer d’actifs aussi volatils. Suarez a défendu sa position comme suit :

« Si la ville avait investi dans le bitcoin lorsque j’ai mis ma résolution à l’ordre du jour, nos actifs auraient augmenté de 30 à 40 %. Et tout le monde aurait dû reconnaître le génie de mon idée. C’est comme ça que ça marche. »

Miami a commencé à miner sa propre cryptomonnaie

La loi actuelle de Floride empêche Miami d’investir directement dans le bitcoin, mais Suarez a trouvé un moyen de contourner cette restriction en créant Miami Coin, le premier cryptoactif propre à la ville. Le token est lié au bitcoin, et les bénéfices générés par le mining de cette cryptomonnaie seront utilisés pour développer et moderniser la ville. Au cours des deux premiers mois de mining de la nouvelle monnaie, le budget de la ville a été alimenté de plus de 10 millions de dollars, ce qui est un résultat très impressionnant.

Il convient de noter que ce n’est pas la première initiative de ce genre du maire de Miami. Suarez a déjà exprimé son intention de contribuer à faire de la ville l’un des plus grands centres mondiaux de mining de la première cryptomonnaie.

Les efforts de Francis X. Suarez pour accroître la part des cryptomonnaies dans le système financier de Miami se sont déjà avérés efficaces : la Floride est actuellement le leader absolu du mining de bitcoins parmi tous les États américains. À Miami, le trading de cryptomonnaies se développe rapidement. À la lumière de ces développements, les rêves de Suarez de faire de Miami la première ville crypto du monde n’est plus une chimère.

A
A
Jean-Louis Lefevre

Je suis convaincu que les cryptomonnaies nous ouvrent des perspectives inédites extraordinaires que je ne veux rater sous aucun prétexte ! J’essaie d’enrichir en permanence mes compétences en la matière et de partager avec vous tout ce que j’apprend avec mes followers et mes heures passées à explorer cet univers.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.