Pour ce milliardaire, Bitcoin (BTC) vaut bien mieux qu’une simple monnaie

Il préfère les bananes aux cryptos. Le milliardaire Mark Cuban, propriétaire de l’équipe de basket ball des Mavericks de Dallas, a exprimé son scepticisme à l’égard du Bitcoin (BTC) en tant que monnaie fiable.

Cuban compare plutôt le BTC à l’or, aux oeuvres d’art ou encore aux cartes de baseball. Le BTC serait selon lui, un objet de collection spéculatif plutôt qu’une monnaie avec un rôle transactionnel.

Le milliardaire ne porte pas en estime la doyenne des cryptos. D’autres personnalités comme Warren Buffet, Jamie Dimon et Donald Trump avaient également critiqué le BTC durant ces 11 dernières années.

Le BTC, “trop de trop” pour Cuban !

« Trop difficile à utiliser, trop facile à pirater, beaucoup trop facile à perdre, trop difficile à comprendre, trop difficile à évaluer » : C’est en ces termes « un peu trop » négatifs, que Cuban explique les raisons qui le portent à croire que le BTC ne sera jamais une monnaie fiable.

Bien qu’ils comparent le BTC à l’or, aux oeuvres d’art et aux cartes de baseball (une image quand même assez flatteuse), Cuban considère que le BTC est celui qui a le moins d’utilité parmi tous ces objets. Il préfère encore les bananes aux cryptos, indique t-il, au moins les bananes sont comestibles.

Quand Mark parle milliards, on l’écoute

Pourquoi les Mavericks avaient-ils alors accepté le BTC comme moyen de paiement en août 2019 ? Ils étaient d’ailleurs la seconde équipe de la NBA à l’avoir fait.

Les Mavs avaient accepté le BTC il y a environ 5 ans, explique Cuban. Mais comme personne n’a payé en BTC alors, ils avaient décidé d’arrêter. Puis, ils ont retenté l’expérience car, les passerelles de paiement de BTC sont aujourd’hui beaucoup plus simples à utiliser. Et Cuban est prêt à accepter du BTC (ou des bananes) si un client souhaite payer ses achats avec du BTC.

Le BTC, une valeur refuge sûre ?

Des acteurs de la cryptosphère avait déjà émis l’idée selon laquelle le BTC serait plutôt une valeur refuge qu’une monnaie transactionnelle.

Anthony Pompliano, Co-Fondateur du hedge fund Morgan Greek Digital, voit le BTC comme une valeur refuge unique, un actif asymétrique sans corrélation avec le flux et le reflux des marchés traditionnels.

Warren Buffet est beaucoup moins indulgent à l’égard de la doyenne des cryptos, qu’il considère comme “une mort au rat au carré” ou “une mort au rat puissance 2”, une “illusion”.

Au mois de juin 2019, Justin Sun avait annoncé qu’il avait gagné les enchères pour déjeuner avec Warren Buffet. Le crypto-entrepreneur avait payé 4,5 millions de dollars pour pouvoir déjeuner avec un Buffet qui avait affirmé au mois de mai 2019, que le BTC était une arnaque. Sun a t-il finalement réussi à le faire changer d’avis ? Rien n’est moins sûr considérant que le repas n’en finit pas d’être remis à plus tard.

Banane ou crypto : Les goûts ne se discutent pas ! Les “grands” détracteurs du BTC comme Cuban ou Buffet ne sont pas tendres avec la crypto. Mais au delà des critiques, le BTC a déjà révolutionné le monde avec sa blockchain qui est à la source de nombreuses innovations dans des secteurs pourtant éloignés de la finance.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés